29 octo 2014 15:44

Patricio Noriega : "Tout le monde est capable de changer l'histoire"

Patricio Noriega : |'Tout le monde est capable de changer l'histoire'
Après deux semaines de Challenge Européen, l’entraîneur en chef des Ciel et Blanc se tourne vers la reprise du Top 14 avec la réception de l’ASM Clermont, leader du championnat. 

Comment s’est passé le retour à la préparation du Top 14 ?

Bien ! Certains ont meilleure mine après leur repos ! On a attaqué directement sur deux séances pour réviser notre système de jeu, aussi bien offensif que défensif. Nous avons étudié nos options pour la réception de Clermont. On connaît le niveau de l’adversaire, donc on travaille très sérieusement, en essayant de ne pas perdre de temps et d’être efficaces sur le boulot.

Les joueurs qui n’ont pas participé à l’European Rugby Challenge Cup sont-ils revenus en forme ?

Oui, ils sont revenus avec beaucoup d’énergie, mais surtout très concernés par l’importance de ce rendez-vous. Ils ont travaillé avec beaucoup d’enthousiasme cette semaine.

"Le rugby n'est pas une science exacte"

Qu’avez-vous pu tirer de ces deux matchs de Coupe d’Europe ?

Ça a été une bonne opportunité pour observer tous les joueurs, évaluer leur niveau et identifier leurs points faibles et leurs points forts, afin d’élaborer un programme plus précis. Gagner ici contre Exeter a aussi été très important !

Recevoir le leader du championnat ce samedi, c’est une pression supplémentaire ?

Le rugby n’est pas une science exacte ! Je crois que tout le monde est capable de changer l’histoire très vite, d’une semaine à l’autre. Nous cherchons l’excellence tout le temps, ça ça ne change pas. On sait que c’est une compétition difficile et on connaît les capacités de notre adversaire, mais nous, on doit continuer à se concentrer sur nous, notre discipline et notre concentration. C’est évident que nous allons progresser si nous continuons comme cela.

"Un gros challenge pour nous"

Quels sont les points forts de cette équipe de Clermont ?

Sur le papier, ils ont beaucoup de joueurs de qualité, et un banc tout aussi solide. Sur le terrain, ils sont particulièrement forts en conquête et ont un style de jeu offensif avec beaucoup de dynamisme. Nous avons étudié leur match face à Sale, ils ont également eu une défense très solide. C’est un gros challenge pour nous.

Joe Rokoçoko a prolongé cette semaine son engagement avec le club pour trois saisons supplémentaires. Qu’est-ce que cela représente pour le club selon vous ?

(Il sourit) Mon sourire veut tout dire ! Joe, c’est une icône de Bayonne. Un joueur international, un All Blacks. Il donne de la confiance au projet de club mis en place par Manu Merin et c’est un véritable élément de confiance pour le projet sportif. J’ai discuté avec Joe, sa famille est ravie d’être ici et lui aussi. Mais il est aussi très ami avec tout le monde dans l’équipe et pour moi c’est le plus important. Le rugby c’est un jeu, c’est un prétexte pour développer de bonnes personnes et c’est ce qu’on essaye de construire ici ensemble. Joe y contribue.

Voir le match center
Noriega
02 août 20H30
a domicile
Stade
Jean Dauger
voir le compte rendu du match