29 août 2020 16:03

RESULTATS RENCONTRES AMICALES

RESULTATS RENCONTRES AMICALES

ESPOIRS

US TYROSSE  14  -  Aviron Bayonnais  21

A.Bayonne 

3 essais : Ayarza (19ème), Layan (45ème et 70ème)

3 transformations : Dolhagaray

Tyrosse 

2 essais : 33ème et 75ème minutes

2 transformations

 Composition de l'équipe 

 1 - Lalanne   2 - Martin    3 - Aduriz

 4 - Ostoni   5 - Beltran

 6 - Hourcade  8 - Bomard  7 - Guicherd   

 9 - Layan    10- Dolhagaray (cap)

11- Bouche  12- Ayarza  13- Fourquet  14- Villacampa

15- Perette

Remplaçants :

16 - Ortolan   17 - Estaque   18 - Mbolle   19 - Dioné   20 - Saleta   21 - Bodart   22 - Decap   23 - Desmars   24 - Pellieux   25 - McClintock

Un retour au rugby, comme on l'avait quitté un triste soir de mars dernier, sous la pluie, mais celle de ce jour d'août était beaucoup moins lugubre que celle de l'hiver dernier, c'était une pluie d'orage, qui est un simple accident du jeu entre air chaud et air froid, point de rencontre météorologique qui comme un ruck génère éclairs et tonnerre et là ou Villepreux philosophait nous on a joué.

Le jeu était joyeux, l'envie était là, des deux côtés, les fautes étaient venues aussi, nombreuses et variées, en-avant à foison, approximations pléthoriques, turn-over à la pelle, timing à la bourre et tempo maladroit, mais on ne sort pas de 6 mois de rien, sans balancer les déchets de l'impatience un peu à l'emporte-pièce.

Malgré tous les aléas du jour, le match était rythmé et l'engagement de mise, Tyrosse nous dominait en mêlée et a longuement campé dans nos 22, sans réussir à marquer, ils se sont heurté à un mur bleu et à une résistance farouche de notre équipe.

Et ce qui devait arriver, arriva, comme souvent dans pareil cas, c'est nous qui avons marqué, une touche sur nos 50 mètres, Aïtor au saut, ejection parfaite pour Layan, Beltran au milieu du terrain qui s'enfonce avec l'appui de ses soutiens, un relais rapide sur la gauche, Aduriz qui enfonce un nouveau coin dans la défense rouge et rentre dans les 22, Layan écarte vers Dolha qui attaque la défense, passe les bras et trouve Paul Bomard dans un intervalle, l'enfant de Seignosse va chercher la puissance d'Ayarza sur sa droite et lui donne le ballon à quelques mètres de la ligne et l'homme de la pampa chilienne s'en va marquer entre les barres au milieu de trois adversaires.

Fort de cette avance, nous remettons l'église bleue au centre du terrain, notre mêlée est mois en souffrance et le jeu s'équilibre, on peut regretter quelques mauvais choix qui auraient mérité un meilleur sort, mais on garde le mieux pour plus tard, comme me l'a fait remarquer cap'tain Dolha au sortir du vestiaire 

- Ça ne sert à rien d'être tout en haut, déjà, commençons plus bas et montons progressivement le niveau...

Ok Thomas, je saurai te rappeler ton point de vue le jour venu.

Tyrosse a égalisé juste avant la mi-temps, sur un ballon porté, le score est de 7 partout à la pause.

Chez les rouges on a retrouvé de vieux espoirs bleu et blanc, Max Ferré et son pied toujours aussi sûr et précis, Iban Hourcade et sa vélocité légendaire et le jeune Arnould qui était encore Crabos l'année dernière sous nos couleurs.

La seconde mi-temps voit beaucoup de changements dans les 2 équipes, à priori on en profite mieux, une sortie de mêlée rouge dans nos 40, attaque en 1ère main, retour intérieur cafouillé autour du 10 rouge, ballon tombé, ramassé par Dolha, qui transmet immédiatement à  Ayarza, Iñaki voit le champ profond dégarni, deux bleus à ses côtés, il tape loin devant, Layan lâche ses cannes boucalo-tarnosiennes, le 15 adverse se troue, le gamin de Pique, arrivé le premier, pousse à nouveau le ballon au pied, il garde ses mètres d'avance sur ses poursuivants et s'en va marquer en moyenne position, transformation du capitaine (7-14)`

Mais Biche n'a pas fini son show, un peu plus tard, alors que nous dominons cette seconde mi-temps, nous obtenons une pénalité à 5 mètres de la ligne rouge, le roué demi de mêlée la joue rapidement, profitant de l'inadvertance des sud-landais et s'en va marquer tout seul son 2ème essai de la soirée, transformation de Dolha (7-21)

C'est un autre enfant de Bayonne pourtant qui s'en ira clôturer la marque, sur un exploit personnel de près de 50 mètres, Iban Hourcade récupérera le ballon sur un énième coup de pied raté de notre part, il laissera sa carte de visite à plusieurs joueurs et s'en ira marquer tout seul en coin, très bel essai qu'il transformera, lui-même, du bord de la touche, plaza gizon Iban.

L'arbitre sifflera la fin du match sur ce score de 14-21 qui était le reflet logique du match.

C'est un premier match, une reprise comme après une longue blessure, on retiendra l'envie et le plaisir de jouer de tous, la base de travail est là, les points à améliorer aussi, on mesurera les progrès dès samedi contre les orange de Bardos

A chaque jour suffit sa peine, à chaque samedi, son match

  Texte : Pierre NAVARRON

 

CRABOS

 

 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail