29 janv 2020 00:29

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 25 ET 26 JANVIER 2020

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 25 ET 26 JANVIER 2020

Crédit Photo : AB Association

ESPOIRS

Match de Championnat contre Mont de Marsan au stade Belascain le 25 janvier 2020

Victoire 27-17 

Bayonne :

3 essais : Iashagashvili, Martin, Ordas

3 transformations, 2 pénalités : Ordas

Mont de Marsan : 

2 essais 

2 transformations

1 pénalité

Composition de l'équipe :

 1 - Pello Ezpeleta   2 - Ismaël Martin   3 - Alexandre Lalanne

 4 - Vladimir Chachanidze

 6 - Mattin Bidegain (cap)   8 - Ioane Iashagashvili   7 - Aïtor Hourcade

 9 - Hugo Zabalza   10 - Manuel Ordas

11 - Arthur Duhau   12 - Thomas Dolhagaray  13 - Guillaume Martocq   14 - Inaki Ayarza

15 - Aymeric Luc

Remplaçants :

16 - Javier Meneses   17 - Paul Bresolin   18 - Paul Beltran   19 - Jean Guicherdt  20 - Vincent Dolier  21 - Bixente Layan  

22 - Guillaume Bouche   23 - Iker Aduriz

 

Les fables de La Fontaine

Il faut parfois savoir gagner et s'en contenter, quand tu n'es pas bon pour quantités de bonnes raisons qui n'en sont pas...

Excès de confiance et de supériorité, préparation un peu bâclée où l’on se contente de se retrouver pratiquement à l'heure du match, n'est pas anglo-saxon qui veut, semaine dispersée entre préparation du supersevens et ce dernier match placé entre un bloc saucissonné par les fêtes de fin d'année, la coupe d'Europe des grands, le stage de l'équipe France des -20 ans et la grande coupure de six semaines durant la période du tournoi.

Dans cette période un peu de n'importe quoi, nous avons rencontré une bonne équipe de Mont de Marsan, accrocheuse, ne lâchant pas un pouce de terrain, pugnace, refusant de se laisser distancer au score, hargneuse avec ce soupçon d'agressivité qui permet de rivaliser longtemps avec l'équipe supposée plus forte.

La Fontaine a écrit le Lièvre et la tortue, nous en avons fait un pastiche médiocre dont la morale pourrait être le préambule cité précédemment, à savoir, qu'il faut parfois se contenter de la victoire quand la manière fait défaut.

Nous visions, déjà, les 5 points avant d'avoir joué le match, soyons heureux d'en prendre 4 et remettons l'église au centre du terrain avant de parler de 7ème ciel qui ne s'offre qu'à ceux qui l'ont mérité, ce qui n'était pas notre cas en ce samedi.

Les Montois ont logiquement ouvert le score à la 13ème minute sur un ballon porté, essai transformé (0-7).

Le reste de la mi-temps va se résumer à un festival de fautes de mains, de mauvais choix de notre part, qui vont hacher ce match et le réduire à une bouillie de jeu, le blédina des sales jours sans.

Malgré tout à la 39ème minute, Manu Ordas, intronisé sauveur par les voies impénétrables des dieux de l'ovale, passera une pénalité à sa première tentative de l'après-midi.

Recadrés à la mi-temps, nos joueurs vont revenir avec de meilleures intentions et en cinq minutes (46ème : Iashagasvili et 51ème : Martin) vont marquer 2 essais identiques sur des ballons portés, faisant parler la puissance du pack, tous deux transformés par Manu Ordas (17-7)

Deux pénalités de chaque côté porteront le score à 20-10 (64ème minute)

Un nouvel essai de l'inévitable Ordas, jouant une pénalité rapidement à la main, à hauteur de nos 30 mètres, puis tapant loin dans le champ profond, à proximité de l'en-but montois, avec l'aide d'Aymeric Luc qui servira de leurre involontaire et permettra au héros du jour, de pousser une dernière fois le ballon au pied et d'aplatir en coin au nez et à la barbe de tout le monde.

Ne voulant pas baisser son taux de réussite, il convertira cette dernière transformation qui lui permet de réaliser un 100% au pied sur ce match.

Juste avant l'ultime coup de sifflet de l'arbitre, Mont de Marsan marquera un dernier essai, transformé également, qui récompensera leur bon match et leur esprit joueur et portera le score, devenu final, à 27-17.

Rendez-vous, maintenant, fin mars pour le prochain match contre notre bête noire, Aurillac, une équipe que nous n'avons jamais battue depuis 3 ans, il sera alors temps de briser ce signe indien et remettre ainsi les compteurs à zéro.

A noter également dans vos agendas, le tournoi supersevens qui aura lieu la semaine prochaine au Paris La Défense Arena et où jouera notre équipe emmenée, pour l'occasion par Guillaume Martocq, capitaine du 7ème ciel où du moins de son double ressemblant, c'est en direct sur les chaines de canal+, toute la journée de samedi.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Texte : Pierre NAVARRON

CRABOS

Match Retour Championnat  / J11 vs Tyrosse, le 25.01.20

DES TYROSSAIS FIDELES A LEURS VALEURS…  Tyrosse  -  Bayonne:    3-24

Se déplacer à Tyrosse n’est jamais une sinécure tant ce club véhicule des valeurs que ses joueurs honorent pleinement. Les Crabos de la Fougère ont donné du fil à retordre à une équipe bayonnaise qui dans la difficulté a néanmoins glané un troisième bonus offensif consécutif.

Dans les dix premières minutes, les locaux dominent les débats mais se voient opposer une défense farouche qui sera la vraie satisfaction du jour côté basque. A la 11°, les Bayonnais récupèrent dans leur camp une pénalité sur mêlée introduction Tyrosse. La pénal-touche permet de revenir à hauteur de la ligne médiane. Le lancer est adroitement capté par Xabi DUVIGNEAU, Mathias ORTIZ délaisse son aile et s’intercale dans la ligne avant de servir Mathieu GOYHENECHE qui trouve sur sa droite un Johan FORT s’en allant planter le premier essai de la partie. 0-7 à la 13°. Les Landais sont vaillants et  jouent la plupart de leurs ballons. Sur une initiative dans les 30m de l’Aviron, on retrouve tour à tour balle en mains Théo, Mathias et Colin, des joueurs bien connus du groupe ciel et blanc, comme l’est aussi Thomas qui entrera sur le terrain un peu plus tard. A la 25°, le lancer de Louis ORTOLAN trouve à nouveau Xabi DUVIGNEAU, le deuxième ligne Patxi PEREZ charge. Une pénal-touche permet de flirter avec la ligne adverse mais un en-avant annihile l’action. Alors, quand vite après une nouvelle pénalité est offerte aux gars de la Nive, Mateo GARCIA prend le but, expédie la gonfle entre les perches et accentue l’avantage 0-10. Avant la pause, le botteur local ramène les siens à 7 longueurs.

A la 44°, dans un stade qui l’a vu grandir, non loin du complexe de Burry dont lui et son copain Mathias ARNOULD connaissent chaque recoin, l’opiniâtre Louis ORTOLAN s’échappe mais est stoppé sur la ligne. Sur le mouvement suivant, c’est le valeureux Baptiste LEME qui en force plonge sous les barres. 3-17. Dix minutes après, le nouveau venu Tevita TATAFU concrétise une action marquée par une charge de Xabi DUVIGNEAU et un par-dessus habilement capté par Nathan VANDEVEN. Tyrosse ne baisse pas pavillon pour autant et revient à hauteur de l’en-but adverse. Tandis que son équipe évolue en infériorité numérique et que l’adversaire monopolise le ballon, Imanol THICOIPE s’impose et met les mains, il récupère une précieuse pénalité qui permet à François LAMAISON de renvoyer le jeu dans une zone moins dangereuse. Le bonus offensif est sauvé. Sur une ultime initiative landaise, le pressing collectif des Bayonnais fait son œuvre. Nathan VANDEVEN utilise ses deux bras pour bloquer deux gars de la Fougère voulant tenter un coup depuis leur ligne. Les visiteurs récupèrent le ballon et déroulent un dernier mouvement, qui finalement ne donnera rien.  

Jouée sur un faux rythme, cette rencontre ne restera pas dans les annales. Les entraîneurs, au moment du bilan, saluaient l’âpreté défensive de leurs protégés mais déploraient que des choses travaillées dans la semaine ne soient pas reproduites le samedi. On ne se gargarisera point ici mais n’oublions pas l’essentiel : les joueurs ont remporté leurs trois matchs de janvier, comme le leur avait réclamé leur staff après les agapes de Noël.  Mission accomplie. Ils talonnent donc toujours les Rochelais, deuxièmes au classement et prochains adversaires à venir fouler le sol bayonnais, dans deux semaines. Autant dire un rendez-vous au sommet que les Crabos de l’Aviron auront à cœur de ne pas manquer. D’ici là, les nombreux musées parisiens qu’ils visiteront le weekend prochain n’auront plus de secrets pour eux…  

Les marqueurs:

3 essais de Johan FORT (13°), Baptiste LEME (45°) et Tevita TATAFU (55°) transformés par Mateo GARCIA, une pénalité de Mateo GARCIA (29°)

L’équipe:

Pierre CASTILLON – Louis ORTOLAN (cap) – Hugo AFONSO

Xabi DUVIGNEAU - Patxi PEREZ

Max BRU – Mathias ARNOULD - Robin DIONE

Thibaut TARASCON – Mateo GARCIA

Johan FORT – Nathan VANDEVEN - Jean DELBECQ – Mathias ORTIZ

Mathieu GOYHENECHE

Le banc: Cylien BOCCHIO – Tevita TATAFU – Esteban CAPILLA – Baptiste LEME - Peio MOUSQUES – François LAMAISON - Victor HANNOUN - Imanol THICOIPE

Texte : Fabrice LAFOURCADE

ALAMERCERY

Aviron Bayonnais  8  -  U Bègles Bordeaux  12

Les Bordelais, présentent une équipe athlétique et pragmatique. Ils ouvrent le score dès l’entame sur un ballon porté joué par les avants suite à une pénalité. Les Ciel et Blanc relèvent la tête et grâce à leur combativité obtiennent quelques bons ballons, notamment sur groupés pénétrants après touche, et grâce à la clairvoyance de leur demi de mêlée qui fait avancer l’équipe en alternant jeu à la main et au pied.

Une belle attaque permet à la ligne arrière de s’exprimer. A la 14 ème minute, Valentin est stoppé à 2 mètres de la ligne d’essais des béglais surpris par la vivacité des trois quarts locaux.

Le jeu se poursuit avec quelques mouvements bien enchainés. Les visiteurs sous la pression font des fautes et sont pénalisés. Une pénalité sur deux réussie par Bayonne. Bègles mène par 5 à 3.

A la mi-temps, une remise en ordre bruyante sonne le réveil des visiteurs. Désormais, ils jouent avec la puissance de leur pack et viennent dès la reprise fragiliser le milieu de terrain des locaux.

La domination béglaise est totale. Les Bleus, arrivent à conserver quelques ballons grâce à leur numéro 8. Souvent en difficultés, la défense repousse les assauts adverses. Et, heureusement que chez l’adversaire, les numéros 10, 12 et 13 oublient de faire des passes, ce qui n’aggrave pas le score. Mais fatalement, à la 55 ème minute ils, finissent par marquer un essai transformé, portant le score à 3 à 12 en leur faveur. L’heure est aux remplacements dans chaque camp. A présent, les Bayonnais s’en sortent mieux. Ils ne lâchent rien et petit à petit, ruck après ruck, ils s’approchent de la ligne adverse et marquent un essai qui ne sera pas transformé. Dans les 10 dernières minutes, le combat est rude, mais les deux équipes se neutralisent et le score en restera là.

L’équipe :

1 POEY – 2 NICOLAS – 3 LAHET

4 OSPITAL – 5 ITHURBIDE

6 PORTASSAU – 8 ETCHEBARNE – 7 LAVALLE

9 CAMACHO – 10 GOYENETCH

11 COUGET – 12 SAVARIAUD – 13 LARRE – 14 IHARASSARY

15 LE GALL

Le banc : 16 HIALLEY – 17 PRIME – 18 LAVERAN – 19 BAGIEU – 20 DOYHAMBOURE – 21 FABAS – 22 GHIRARDI – 23 ETCHECHOURI

GAUDERMEN

Aviron Bayonnais  22  -  U Bègles Bordeaux  28

Devant une équipe Girondine aux forts gabarits et puissante, les Bayonnais résistent. Ils encaissent cependant 3 essais et sont quelque peu déstabilisés. Mais ils arrivent tout de même à marquer 1 essai transformé avant la mi-temps, alors que leurs adversaires maladroit, échouent. Après la pause, les Ciel et Blanc reprennent du poil de la bête, mettent la main sur le ballon et font  front courageusement devant des Girondins quelque peu désorganisés par les remplacements. Ils marqueront, portant leur score à 22, alors qu’ils ne concéderont aux Béglais, qu’un essai marqué suite à interceptio.

L’équipe :

1 TEIXERA CARDOSO  -  2 PLAZA MORENO  -  3 SAPHY

4 SALAM  -  5 ZEPHIRIN

6 CHERIFI  -  8 CALLEJA  -  7 MENDICAMATXOU

9 SANCHEZ  -  10 DUSSARAT

11 FERDI  -  12 DESJARDINS  -  13 SANCHEZ Y  -  14 DUHALDE

15 LAPEGUE LFAYE

Le banc : 16 ARANCED  -  17 LAJUNCOMME  -  18 TREDJEU  -  19 BLANCHET  -  20 RTIBI

ECOLE DE RUGBY

M13 : Entraînement en commun avec Hasparren.

M14 à Agen : Vainqueur de Brive par 19 à 7, Défaite contre Agen par 45 à 0, alors que Agen bat Brive par 24 à 7

M12 à Agen : Défaite contre Agen par 8 essais à 2, vainqueur de Brive par 5 essais à 4, alors que Brive bat Agen par 5 essais à 3 ;

M8, M10, M12 en triangulaire sur un plateau où ils ont pu rencontrer Oloron et Arcangues-Larressore

IL EST ARRIVE

L’Association Aviron Bayonnais Rugby y réfléchissait depuis quelques années. Comment se doter d’un moyen de transport  fiable et disponible pour ses jeunes ?

En effet, la famille où les transports conventionnels ne sont pas toujours en mesure de répondre aux impératifs horaires ou de relation domicile terrain pour nos joueurs mineurs. Certains habitent hors B.A.B et ne sont pas en mesure de pratiquer leur sport préféré à l’Aviron Bayonnais.

Pour répondre à ce besoin l’Association Aviron Bayonnais Rugby, a sollicité des partenaires et à mis en place un ramassage de joueurs quatre soir par semaine. Il s’effectue sur la Côte basque, où dans le Pays Basque intérieur ainsi que dans le sud des Landes.

Intersport, Auto-école Mendiboure, M+ matériaux, Doyharçabal Frères et Renault par leur engagement ont contribué à rendre ce projet possible, pour favoriser la formation des jeunes à la pratique du rugby à Bayonne.