réservez vos places pour le prochain match contre Béziers !
29 janv 2019 02:38

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 26 ET 27 JANVIER 2019

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 26 ET 27 JANVIER 2019

Crédit Photo : Mélina GARCIA

 

ESPOIRS

Aviron Bayonnais  45 (Bonus offensif)  -  Lyon OU  3

L’esprit des lois...

 Il ne fallait pas arriver en retard, de toute façon les retardataires ont toujours tort, dès la 2ème minute Manu Ordas ouvrait le score par une pénalité (3-0), qui récompensait notre domination outrageuse de ce début de match 

A peine le temps de réengager le ballon que celui-ci revenait dans le camp des Lyonnais et que Chateauraynaud, demi de mêlée vif argent, s’en allait sur un petit côté, se servait de son ailier comme leurre et pointait le premier essai de l’après-midi, transformation réussie par Ordas (10-0) 4ème minute 

Ce même Manu passera une nouvelle pénalité quelques minutes plus tard, juste avant que les Riverains de Saône et Rhône, en apnée depuis le début du match, ne réduise la marque par pénalité également, la seule qu’ils eurent à tenter de tout le match (13-3)

Sur le coup d’envoi de ces premiers points encaissés, comme une leçon, enfin,  bien retenue, notre ailier droit du jour Iñaki Ayarza, frère du joueur pro, s’en alla cueillir le ballon sur la tête des avants adverses, traversa leurs lignes comme un couteau coupe le beurre et s’en alla, tout seul, tranquille comme baptiste, marquer son premier essai de la saison, qui ne sera malheureusement pas transformé (18-3) à la 25eme minute 

Juste avant la mi-temps, Chateauraynaud, toujours à l’affut alla inscrire son doublé, auquel Manu Ordas ajouta les 2 points de la transformation 

La pause fut sifflée sur ce score, sans appel, de 25-3

Dès le début de la seconde reprise nous avons repris notre domination sans partage, continuant cette alternance entre avants et trois-quarts, entre jeu dans l’axe profond et son pendant corollaire au large, qui faisait tirer la langue de certains joueurs, mains sur les genoux lors des rares arrêts de jeux 

Ordas enquilla une nouvelle pénalité à la 53eme minute (28-3), avant d’aller, quelques instants plus tard, scorer lui aussi les 5 points d’un essai, qu’il ne transforma pas (33-3)

Plusieurs occasions furent laissé en route, mais Villacampa marqua à nouveau à 10 minutes du terme, juste après le poteau de touche, qui fut décapité par une tentative désespérée, d’un défenseur aux abois et dépité (38-3)

Manu Ordas, particulièrement en verve, en ce samedi se vit projeté en touche à moins de quelques centimètres de l’en-but, après une longue course de près de 80 mètres et un raffut qui n’avait plus la force de repousser le dernier défenseur Lyonnais, venu à l’arrache, l’empêcher de conclure victorieusement, sa chevauchée au long cours 

Mais quelques instants plus tard, comme une heureuse conclusion, en ce doux samedi, juste avant le dernier coup de sifflet de l’arbitre, remarquablement discret, privilégiant le jeu avant tout, le jeune Leclerc Tarian signa son entrée par un dernier essai, nous permettant de passer la barre des 40 points marqués et de conforter, un peu plus, notre bonus offensif et c’est Manu Ordas qui apporta les deux derniers points en transformant cette dernière marque, ce qui n’était que justice pour celui qui avait marqué 20 points lors de cet après-midi prolifique et qui était un peu, l’homme du match, même si l’on retiendra avant tout l’œuvre d’un collectif, pour une fois à l’unisson, sans aucun retard à l’allumage ou de sautes d’humeur intempestives 

45-3, c’est presque le numéro d’un article de loi, mais dans l’esprit, ce n’est que le résultat final d’un joli match de rugby

Samedi prochain, c’est enfin le retour à Belascain, pour un match en retard contre Narbonne à 15h30, on espère la même réussite dans notre stade fétiche aux pierres centenaires 

Les points marqués :

6 essais de : Chateauraynaud (2), Ayarza, Ordas, Villacampa, Leclerc Tarian

3 pénalités, 3 transformations : Ordas

Composition de l’équipe :

 1 - Dumain  2 – Martin  3 - Zabala

4 – Hourcade  5 - Castillon

6 – Aguerre  8 - Bidegain (cap)  7 - Darlet

9 - Chateauraynaud   10- Ordas

11- Ayarza  12-Lestrade  13-Martocq  14- Villacampa

15- Luc

 Remplaçants :  16- Lagouarde  17- Ezpeleta   18-Polutele.E  19-Leclerc Tarian  20-Hardy  21-Barada  22-Dolhagaray  23-Iturria

CRABOS

Aviron Bayonnais  34 (Bonus offensif)  -  Biarritz Olympique  10

Championnat R5    BAYONNE/BIARRITZ à La Floride    le 27.01.19

Le BO(h)neur d’un BO face au BO (victoire 34-10)

Voici 2 semaines, avec une météo bien plus clémente, les Crabos bayonnais affrontaient leurs homologues tarbais devant un parterre clairsemé. Ce dimanche, malgré un temps exécrable, entre averses et bourrasques incessantes, il y avait du monde derrière la main courante. Derby oblige… Pour les gars de la Nive, au-delà de la suprématie locale qu’il convient d’asseoir pour être à l’honneur dans les discussions de la semaine, il s’agissait surtout de rester dans une bonne dynamique, que le dernier match perdu face aux Palois n’aura pas endiguée, de par une prestation enjouée que beaucoup ont saluée.

Sur le trille final, il y avait de la joie sur les visages, accentuée par le Bonus Offensif glané dans les ultimes secondes de la partie, le capitaine SPRING tapant à suivre pour lui-même et plongeant dans l’en-but de la délivrance. Un Bonus que les Bayonnais tenaient déjà 14 minutes plus tôt, lorsque SUDRE scora après un joli mouvement déployé sur l’aile gauche. Las, en aplatissant, le demi de mêlée était sévèrement châtié au sol, soulevant l’inquiétude dans les rangs bleus. Perturbés, les locaux encaissèrent vite après un essai qui relança les visiteurs de noir vêtus.

En début de match, le BO aura peiné à développer son jeu, se heurtant à une défense agressive des Bayonnais. L’entame bleue est sérieuse, l’occupation du terrain plutôt bonne. Domptant parfaitement le vent, SPRING envoie la gonfle entre les perches à 2 reprises. 6-0 à la 11°. L’avance n’est pas suffisante, les visiteurs tentent des coups, mais le mur ciel et blanc n’entend pas céder… même à 14 lorsqu’est brandi un carton blanc. Quelques pénalités sont néanmoins concédées. La mêlée est parfois en souffrance, mais les avants n’abdiquent pas. Avant la pause, DELBECQ viendra inscrire un premier essai, à la conclusion d’une initiative impulsée par SUDRE, avec SIMONNEAU au relais, et un renversement sur le côté opposé. 13-0 aux citrons.

Les Biarrots réduiront la marque à la 46°, sur pénalité. Mais 5 minutes après, tandis que les Basques (ceux en ciel et blanc) flirtent avec la ligne adverse depuis quelques instants, c’est le rageur CASTETS qui dans un élan collectif dépose le ballon dans la zone heureuse. 20-3 avec la transformation de SPRING. Dès qu’ils déplacent le ballon, les Bayonnais créent le danger, les mouvements impulsés sèment la zizanie. Puis viendront donc l’essai de SUDRE, la réaction biarrote et la délivrance grâce à SPRING.

Au final le planchot affiche 34-10, cinq points supplémentaires viennent abonder le classement, ceux de l’infortuné Baptiste ne comptant pas… Avant une longue trêve qui permettra de panser les plaies et de reposer les organismes, mais aussi de travailler encore et toujours les détails, avec Thomas et François à la baguette, sans oublier Vincent et Benjamin, une dernière levée est prévue face aux voisins dacquois, samedi prochain, à 14h. Un match à prendre au sérieux pour valider un bloc satisfaisant et se projeter sur la suite avec sérénité… 

 L’évolution du score

4 essais de Jean DELBECQ (33°), Richard CASTETS (51°), Lucas SUDRE (56°) et Max SPRING (69°), tous transformés par Max SPRING, et deux pénalités de Max SPRING (2° et 11°)

L’équipe

Téo BORDENAVE – Louis ORTOLAN – Matis PERCHAUD

Xabi DUVIGNEAU – Baptiste LEME

Robin DIONE – Jean-Baptiste LACHAISE – Richard CASTETS

Lucas SUDRE – Mateo GARCIA

Gary SIMONNEAU – Jean DELBECQ – Lukas DOYHENARD – Johan FORT

Max SPRING(cap)

Et :  Vincent DOLIER – Xavier SOLANO – Iker ADURIZ – Patxi PEREZ – Mathias ARNOULD – Thibault TARASCON – Luken BARCOS – Enzo BUTTERLIN 

ALAMERCERY

Aviron Bayonnais  32  -  Stade Montois  19

GAUDERMEN

Aviron Bayonnais 18  -  Stade Montois  5

ECOLE DE RUGBY

M12 : Entrainement partagé avec leurs homologues  de St Martin de Seignanx