26 févr. 2015 - 10:06

Guillaume Rouet, niveau international

Guillaume Rouet, |niveau international
En cette période de Tournoi des 6 Nations, si tous les yeux sont rivés sur les performances des Bleus, un de nos joueurs ciel et blanc a lui aussi été convoqué en sélection, non pas française mais espagnole, pour disputer un autre tournoi européen.

Guillaume Rouet, demi de mêlée de l'Aviron Bayonnais dispute actuellement le "Championnat d'Europe des Nations", également appelé Tournoi des 6 nations B, avec la sélection espagnole. "J'ai des origines espagnoles par ma grand-mère paternelle. Il y a trois ans, j'ai souhaité obtenir la double nationalité, donc j'ai fait toutes les démarches nécessaires. C'est mon frère qui évoluait déjà sous ces couleurs qui m'a donné envie de faire de même. Puis une fois qu'on y a goûté, on se prend très vite au jeu." Guillaume Rouet a donc disputé son premier match avec le XV du Lion l'année dernière, lors d'un match du tournoi face à la Russie.

"Voir autre chose"

Le demi de mêlée explique que "le rugby n'est pas encore très développé en Espagne, ce genre de rencontres permet de l'aider à évoluer. Quand nous jouons à domicile, environ 8000 spectateurs sont tout de même présents pour nous soutenir ! Certains font beaucoup pour que le rugby se développe, c'est important d'y participer."

Et si Guillaume Rouet quitte le bleu pour le rouge et la France pour l'Espagne le temps du tournoi, ils ont au total six "Français" à évoluer dans ce XV du Lion. "Nous sommes plusieurs joueurs, avec Beñat Auzqui et Gautier Gibouin (Union Bordeaux-Bègles) issus de clubs du Top 14. Cela permet de hausser le niveau de jeu et en même temps de voir autre chose que notre quotidien en club." Un autre Bayonnais fera quant à lui ses débuts en séléction espagnole samedi : le troisième ligne Thibaut Visensang connaîtra sa première cape samedi avec l'équipe d'Espagne.

"Jouer les trois premières places"

L'Espagne évolue en première division du Championnat d'Europe des Nations, au même titre que la Géorgie, la Roumanie, la Russie, le Portugal, ou encore l'Allemagne. À la différence du Tournoi des 6 Nations, le classement entre ces différents pays se joue sur deux années, soit pour l'édition actuelle sur 2015 et 2016. "Le premier objectif pour nous cette année, c'est bien sûr d'arriver à nous maintenir en première division et de marquer le plus de points au classement World Rugby. Mais nous aimerions aussi jouer les trois premières places, afin de pouvoir nous qualifier pour prochaine Coupe du Monde en 2019". Et en effet, seuls les deux premières équipes du Tournoi se qualifieront directement la Coupe du monde au Japon, tandis que la troisième jouera un match de barrage contre une équipe d'Amérique du Sud.

"La Géorgie, une très grosse équipe"

Après s'être imposés face à la Russie (43-20) en ouverture du Championnat d'Europe des Nations, les Espagnols se sont inclinés en Roumanie (29-8). Il recevront la Géorgie ce samedi 28 février à 16 heures, pour ce qui s'annonce comme un très gros défi. "L'an dernier, nous avions réussi à décrocher le bonus défensif face à la Géorgie. C'est une très grosse équipe, composée de pas mal de joueurs qui évoluent en Top 14. Nous nous préparons à un très gros combat, surtout devant, en conquête, car ils ont notamment une très grosse mêlée ! Il faudra absolument répondre présents physiquement. Mais si nous arrivons à mettre notre jeu en place comme face aux Russes, nous avons une chance de l'emporter". 

Espagne - Géorgie, samedi 28 février à 16 heures, au stade National Complutense de Madrid

 

Une photo publiée par Marvin (@marvinoconnor) le

Rouet