réservez vos places pour le prochain match contre Scarlets !
22 octo 2019 21:16

RÉSULTATS DES RENCONTRES  DES 19 ET 20 OCTOBRE 2019

RÉSULTATS DES RENCONTRES  DES 19 ET 20 OCTOBRE 2019

crédit photo: Florence SEIN-AFONSO

ESPOIRS

Aurillac  33  -  Aviron Bayonnais  7

Les Cantalou dominent dès l’entame du match et marquent un essai entre les poteaux : 7 à 0. Les Bayonnais, relancent depuis leurs 22 mètres et se mettent à la faute : 10 à 0. Ils subissent en mêlée et sont souvent pénalisés. Courageux en défense, ils récupèrent quelques ballons, leurs enchaînements restent inefficaces. Mais à la faveur d’une pénal-touche et d’un ballon porté bien négocié ils marquent et reviennent à 10 à 7. Les locaux dominent et contiennent les Basques sur leur ligne d’essai, mais ces dernier grattent un ballon important et finissent par se dégager de cette emprise. Dominés en mêlée, ils voient leur pilier gauche sanctionné d’un Carton Jaune. Toujours 10 à 7 à la mi-temps. En deuxième mi-temps les Auvergnats accentuent leur domination en mêlée et poussent les Bayonnais à la faute. Ces derniers sont sanctionnés de deux Cartons Jaunes (Brutalité et Maul écroulé près de l’embut). Aurillac prend alors le dessus et marque trois essais et scelle le score.

L’Equipe :

LALANNE  -  MARTIN  -  LALANNE

BELTRAN  -  ERANOSSIAN

HOURCADE  -  IASHAGASHUILI  -  BIDEGAIN

ZABALZA  -  LESTRADE

PERRETTE  -  AYARZA  -  MARTOCQ  -  LOUSTAU

BOUCHE

Coaching : BIDART  -  BRESOLIN  -  BOMARD  -  GUICHERD  -  PELLIEUX  -  DUTERTE  -  LAYAN  -  ADURIZ

JUNIORS CRABOS

Mont de Marsan  23  -  Aviron Bayonnais  39

ILS NE LÂCHENT RIEN….

Les Bayonnais avaient la pression au moment de prendre la direction de la préfecture landaise. La frustration née de la défaite face à Agen ne pourrait se dissiper qu’avec un bon résultat en terre montoise. Les «jaune et noir», eux, avaient fait le plein de confiance en prenant des points à Biarritz en ouverture du championnat. Avec un effectif qui compte déjà de nombreux blessés, auxquels vient se rajouter le malchanceux Mathis CLEOMENE, touché à l’épaule, l’optimisme n’était pas forcément de rigueur… mais c’était sans compter sur cette générosité sans faille qui semble être la marque de fabrique de ce groupe conduit par Louis ORTOLAN, lequel avant le match réclamait combat, vitesse, envie et lucidité…

Sur le coup d’envoi, Peio MOUSQUES est à la réception d’un coup de pied, il est bousculé et obtient une pénalité qui ne donne rien. Mais les visiteurs campent dans le camp adverse. Un dégagement est contré, les Bayonnais obtiennent une touche à 5m de la ligne mais un en-avant sous les perches ne permet pas de concrétiser le bon début de match. Sur la mêlée qui suit, la poussée basque permet de récupérer une pénalité, vite jouée, mais un excès d’altruisme empêche de scorer. Alors on s’en remet au pied gauche de Mateo GARCIA, très en vue en ce début de saison, qui déflore la marque à la 7°. Les Montois dans la foulée gâchent eux aussi une franche occasion d’essai, mais reviennent à hauteur sur pénalité. A la 14°, Mateo redonne l’avantage aux siens. 3-6. Sur le renvoi, les Bayonnais se trouvent à merveille sur un petit périmètre, avant que le ballon n’arrive sur l’aile opposée dans les mains d’Henri BORDES qui subit un placage haut. Pénal-touche puis transversale au pied qui ne donnera rien, en supériorité numérique. A la 18°, Flavien DUFLOS vole un ballon dans les airs et les esprits s’échauffent. Ce sont finalement les locaux qui se montrent les plus opportunistes en concrétisant leur deuxième incursion dans le camp basque. 10-6 à la 22°. Mais les gars de la Nive relèvent la tête en suivant et repassent devant au score grâce à un essai en force de Matis PERCHAUD, transformé par son ouvreur. 10-13, puis 13-13 à la 32°. Juste avant les citrons, l’arrière Yon CAMOU joue rapidement une touche avec Mateo GARCIA qui slalome sur 40m et s’en va déposer le cuir sous les perches. 13-20 à la mi-temps.

A la reprise, les Montois se montrent dangereux et scorent sur pénalité. 16-20. A la 42°, les Basques jouent rapidement un coup franc, Jean DELBECQ trouve à hauteur Yon CAMOU qui perce et sert à l’intérieur Robin DIONE avec au relais Flavien DUFLOS qui donne à sa droite à un partenaire mais un nouvel en-avant ne permet pas de creuser le score. Sur le dégagement suivant, Yon CAMOU relance de ses 50m puis vient clore l’action 2 temps de jeu après, sur l’aile gauche. 16-25. Huit minutes plus tard, le même Yon CAMOU, très en jambe, est à la conclusion d’une belle action, son deuxième essai du jour venant récompenser ses efforts constants. 16-32 avec la transformation de Mateo. A 20mn du terme, les Bayonnais tiennent un intéressant bonus. Las ils retombent dans leurs travers, se font peur et subissent plusieurs coups de sifflet. Ils n’en restent pas moins opiniâtres, solidaires, enthousiastes. Peio MOUSQUES relance sur sa ligne de but, avec culot. Il trouve à sa droite Robin DIONE qui délivre un coup de pied donnant de l’air aux siens. A la 65°, les Montois flirtent avec l’en-but basque, se voient opposer une défense solide qui finit par céder. 23-32 à 3mn du terme. Pour y avoir goûté, les Bayonnais veulent récupérer ce précieux bonus. Ils livrent bataille jusqu’au bout, contrent un dégagement puis obtiennent une touche sur les 22m. Louis ORTOLAN sert Mathias ARNOULD qui lui remet la gonfle. Louis s’échappe mais est repris. Ses copains viennent en renfort, et dans un dernier élan de générosité c’est Hugo AFONSO qui pointe et se voit lui aussi récompensé pour son bon début de saison. 23-39.

La victoire est belle, les sourires attestent d’un vrai soulagement. Sur le chemin du retour, les Bayonnais ont chanté «qu’on nous donne l’envie». Pas la peine Messieurs, l’envie vous l’avez. Vous avez encore du travail à consentir et des erreurs à gommer, mais votre panache et votre désir de ne rien lâcher font plaisir à voir.

Les marqueurs:

5 essais de Matis PERCHAUD (24°), Mateo GARCIA (35°), Yon CAMOU (42° et 50°) et Hugo AFONSO (70°) dont 4 transformés par Mateo GARCIA, 2 pénalités de Mateo GARCIA (7°et 14°)

L’équipe:

Matis PERCHAUD – Louis ORTOLAN (cap) – Jean Baptiste RENDE

Grégoire BOIDOUX – Patxi PEREZ

Mathis CLEOMENE – Mathias ARNOULD – Robin DIONE

Peio MOUSQUES – Mateo GARCIA

Henri BORDES – Hugo FOURQUET – Jean DELBECQ – Mathias ORTIZ

Yon CAMOU

Le banc: Hugo AFONSO – Pierre CASTILLON - Rémy ANETAS – Flavien DUFLOS – Florian LARREGUY – Nathan VANDEVEN – Victor HANNOUN – Enzo FERRETI – François LAMAISON

texte: Fabrice LAFOURCADE

CADETS GAUDERMEN

Biarritz Olympique  46  -  Aviron Bayonnais  12

Devant une équipe de Biarritz beaucoup plus aguerrie, les Bayonnais dont plusieurs joueurs manquent d’entraînement et de temps de jeu ne tiennent qu’une mi-temps. Le score à la pause est de 17 à 12. En deuxième période, les Biarrots déroulent et marquent plusieurs essais devant une opposition faible. Les Basques réagissent en fin de match, mais sans pouvoir concrétiser leurs actions au score

L'Equipe :

SAPHY  -  PLAZA-MORENO  -  LATOURNERY

CHERIFI  -  CALLEJA

SANCHEZ Y  -  LAPEGUE6LAFAILLE  -  MENDILAHATCOU

SANCHEZ G  -  DUSSARRAT

LAJUNCOMME  -  DESJARDINS  -  DUHALDE  -  FERDI

ADELE

Le banc : ARANCED  -  TEIXEIRA-CARDOSO  -  SALAM  -  TREDJEU  -  SURVILLE  -  BLANCHET  -  ETCHETO

CADETS ALAMERCERY

Biarritz Olympique  12  -  Aviron Bayonnais  18

D’entrée, les Ciel et Blanc contrent les Biarrots aux maillots noirs dans le petit périmètre, là où ils les attendaient. Ces derniers, pratiquant un jeu où les actions n’arrivent pas à se confondre dans le collectif, restent dans l’inefficacité. Les Basques, malgré leurs déficiences en touche, utilisent leurs ballons au mieux : jeu pénétrant, debout, ballon porté, enchaînement. Ils mènent à la mi-temps par 10 à 0. Les locaux entament le deuxième acte tambours battants et ils marquent. Pas facile de garder la tête froide dans un derby. Les Bayonnais, ne jouent pas toujours juste, hésitent, prennent des risques inutiles, font des mauvais choix. Mais, ils se ressaisissent et grâce notamment à un paquet d’avant dominateur remporte une victoire méritée.

L’équipe :

ETCHECHURY  -  NICOLAS  -  LAHET

FAVIER  -  HIALLE

LAVERAN  -  ETCHEBARNE-SANCHEZ  -  LAVALLE

CAMACHO  -  GOYENECH

GHERARDI  -  BASTIEN  -  FABAS  -  IHARASSARRY

LE GALL

Coaching : PELLETIER  -  ITHURBIDE  -  PORTASSAU  -  BAGIEU  -  COUGET  -  DOYHAMBOURE  -  BETACHET  -  POEY

 ECOLE DE RUGBY

M12 - Tournoi de Soustons 19/10/19.

Le matin, la poule était composée de Parentis, Saint Jean de Luz et Tyrosse

La première confrontation fut face aux tyrossais. Elle se solda par une défaite 3-2 avec deux essais justement refusés par le corps arbitral

Un manque de réalisme fit perdre ce match à nos ciels & blancs

La seconde rencontre se solda par une débandade de nos petits bayonnais pas rentrés dans le match et qui au lieu de s’accrocher baissèrent les bras face à de valeureux luziens: score sans appel - 8 à 1

La matinée se clôtura face à Parentis par une large victoire contre un adversaire qui avait laissé les placages chez lui : 9-2

Finissant 3ème, nous fûmes reversés dans la poule pour jouer de la 9ème à la 12ème place (sur 16).

Durant deux rencontres nos ciels & blancs plus disciplinés et plus concernés l’emportèrent face à Hendaye (9-1) et Saint Paul les Dax (6-2).

Retombés dans leurs travers matinaux, ils laissèrent planer le doute sur le dernier match face à de valeureux dacquois avant de l’emporter sur le fil 4-3.

Au bilan nos Benjamins niveau 1 finirent 9ème sur 16 de ce tournoi.

Nous retiendrons en positif de belles actions et une qualité technique individuelle en nette progression.

Dans les points perfectibles nous noterons une défense parfois aux abois, des atermoiements dans les placages mais surtout un esprit et des valeurs rugbystiques à très vite retrouver.

 Pour les 2010 niveau 1. Très satisfait de l’investissement des enfants sur le tournoi d'aujourd’hui. Nous avons vu de belles choses, des passes, des placages et des essais, du RUGBY en fait....

On a une marge de progression, Saint Jean de luz et Soustons étaient vraiment meilleurs que nous car plus agressifs en défense et plus joueurs sur les extérieurs.

Merci aux parents venus encourager les Pottoks et à Robert et Fabrice MAYS qui se sont occupés d’une de nos équipes.

La 3 ème place des 2010 est amplement méritée, car comme je l’ai dit aux enfants, si une des 2 équipes a fini sur le podium, c’est grâce à l’investissement de tout le groupe sur les entraînements