21 janv 2020 22:56

RESULTATS DES RENCONTRES DES 18 ET 19 JANVIER 2020

RESULTATS DES RENCONTRES DES 18 ET 19 JANVIER 2020

Crédit Photo : Pablo ORDAS

 CRABOS

MATCH RETOUR CHAMPIONNAT CRABOS / J10 vs BIARRITZ LE 18.01.20

Biarritz Olympique  8  -  Aviron Bayonnais  41

BANC DEBOUT  

Il en va ainsi en ce début d’année 2020 : les remplaçants apportent une réelle plus-value lorsqu’ils entrent sur le pré, au relais de leurs copains. C’est encourageant, la concurrence ne pouvant qu’engendrer une saine émulation qui tirera l’ensemble du groupe vers le haut.

Ce sont les Biarrots qui déflorent la marque, sur pénalité à la 4°, concrétisant un temps fort, malgré une solide défense bayonnaise. Les locaux jouent, n’hésitent pas à relancer de leurs 22. Puis les visiteurs s’immiscent enfin en terre rouge, mais leur domination est stérile. A la 10°, un intéressant ballon-porté de l’Aviron ne va pas à dame. A la 14°, touche sur les 5m. Côté gauche Louis ORTOLAN puis Cylien BOCCHIO et Rémy CASTAGNET tentent de passer en force. Côté droit, le demi-de-mêlée Thibault TARASCON s’y essaie aussi. En vain… jusqu’à ce que le tenace capitaine Louis trouve enfin la faille et donne l’avantage aux siens. 3-5. Les deux équipes ont de louables intentions et font vivre la beuchigue. A la 23°, les gars de la Nive creusent un premier écart, suite à une mêlée sur leurs 40 : Mathieu GOYHENECHE s’intercale dans la ligne d’attaque et sert à sa droite Johan FORT qui à la course ne sera pas rattrapé. 3-12. Deux minutes après, c’est son alter-ego Mathias ORTIZ qui, suite à une belle prise aérienne de Robin DIONE, fait chauffer les semelles et perce le long de la touche avant de retrouver au soutien son arrière Mathieu GOYHENECHE qui finit le travail sous les perches. 3-19. N’abdiquant pas, les Biarrots réduiront le score avant la pause avec un essai en force. 8-19.

Une pause au cours de laquelle Thomas, Benjamin et François demandent à leurs gars de mettre plus de rythme, d’être plus agressifs pour gagner davantage de duels, de jouer avec la tête (mais un peu avec les mains aussi, sinon c’est forcément plus compliqué, à ce jeu…).

Les remplaçants insufflent une vraie énergie, Hugo AFONSO pousse une première charge, imité vite après par Imanol THICOIPE dans ses 22 qui initie une action fluide, laquelle aurait mérité meilleur sort. A la 49°, tandis que les avants flirtent avec la ligne biarrote, quelques gifles sont échangées à l’arrière. Pour autant l’essai de Louis ORTOLAN est validé. Le quart d’heure suivant est entaché de chamailleries. Le score ne bouge pas jusqu’à la 62°. Le demi-de-mêlée Antton SOUVIRAA, aujourd’hui ailier, marque en coin et puissamment un essai à faire pâlir un avant. Le même Antton, sur le coup d’envoi des locaux, relance de ses 22 et signera à l’issue du mouvement un doublé, après une course limpide partagée avec son arrière Victor HANNOUN. 8-36. On croit les débats terminés. Mais à la causerie d’avant-match, le capitaine ciel et blanc avait demandé à ses hommes un «MAX d’envie». Et comme l’un des troisième ligne se prénomme ainsi et est lui aussi plein d’envie, on eut droit à un dernier essai partant de lui. Max BRU s’échappe sur ses 30m et fixe parfaitement son adversaire avant de servir à sa gauche Jean DELBECQ qui perce le long de la touche et retrouve à l’intérieur son deuxième ligne Xabi DUVIGNEAU, allongeant la foulée pour conclure la bataille avec un 7° essai. Les blessés, nombreux, pouvaient dès lors rejoindre leurs copains et célébrer la victoire.

Cinq points dans la besace, c’est bien. Mais tout ne fut pas parfait. Alors mardi, on s’y remet. Car un match àTyrosse se profile à l’horizon, et quand on connaît les valeurs de ce club landais… 

Les marqueurs:

7 essais de Louis ORTOLAN (14° et 49°), Johan FORT (23°), Mathieu GOYHENECHE (25°), Antton SOUVIRAA (62° et 64°) et Xabi DUVIGNEAU (68°), 3 transformations de Jean DELBECQ (23°, 25°, 49°)                                                                                                                     

L’équipe:                                                                                                                                        

Pierre CASTILLON – Cylien BOCCHIO – Rémy CASTAGNET

Xabi DUVIGNEAU - Patxi PEREZ

Baptiste LEME – Louis ORTOLAN (cap) - Robin DIONE

Thibaut TARASCON – François LAMAISON 

Johan FORT – Nathan VANDEVEN - Jean DELBECQ – Mathias ORTIZ                                            

Mathieu GOYHENECHE 

Le banc: Hugo AFONSO - Jean Baptiste RENDE – Flavien DUFLOS – Max BRU - Peio MOUSQUES – Antton SOUVIRAA – Victor HANNOUN - Imanol THICOIPE – Mathias ARNOULD  

Texte : Fabrice LAFOURCADE

ALAMERCERY

Aviron Bayonnais 14  -  Biarritz Olympique  17

Les Bayonnais sont dépassés par l’envie, l’agressivité déployés dans le jeu par des Biarrots à la hauteur de ce derby. Peu d’envie chez les Bleu et Blanc, pas de « gnac », ils ne trouvent pas  le ressort qui pourrait les amener à contrer, voir malmener leur adversaire. Ce n’est que peu de temps avant la fin qu’ils  se jettent dans la bataille. Malheureusement il est trop tard.  

L’équipe :

Baptiste ETCHECHURY  - Mathias NICOLAS  -  Benjamin LAHET

Xan BAGIEU  -  Théo HIALLE

Julien LAVERAN  -  Ander ETCHEBARNE  - Clovis LAVALLE

Dylan BASTIEN  -  Hugo GAMACHO

Loui COUGET  -  Yon GABAS  -  Ellandé LARRE  -  Issa ELHORGA

Timothé LE GALL

Le banc : Txomin ITHURBIDE  -  Matis PRIME  -  Micha PORTASSAU  -  Jules OSPITAL  -  Iban DOYAMBOURE  -  Valentin  IHARRASSARY  -  Ocscar GHERARDI  -  Pierre Louis POUEY

GAUDERMEN

Aviron Bayonnais   7 -  Biarritz Olympique  42

Les Bayonnais réussissent pendant une mi-temps et à peine un peu plus, à contenir les assauts d’une équipe de Biarritz nettement mieux armée  qui affirme sa supériorité. Puis les Basques, craquent et laissent ainsi le champ libre à un adversaire entreprenant et efficace. Dans ce derby, les Ciel et Blanc ont manqué de détermination et de maîtrise. Faible dans le jeu au pied, pagaillous en touche, mauvais en défense, il va falloir qu’ils se ressaisissent sérieusement en vue de la prochaine rencontre contre le CA Bègles Bordeaux leur conçurent direct à la 4ème place du classement.

L’équipe :

ARANCED  -  COSNE  -  RUBEN TEVERA

SALAM  -  ZEPHIRIN

CHERIFI  -  CALLEJA  - 

TREDJEU  -  DUSSARAT

FERDI   -  DESJARDIN  -  SANCHEZ G  -  DUHALDE

LAPEGUE  LAFAYE

Le banc : LAJUNCOME  -   FEDERICO  -  SANCHEZ Y  -  ETCHETO  -  SURVILLE

ECOLE DE RUGBY

M13 : Stage Fédéral à Gan-Jurançon, contre l’équipe locale.

Rencontre jouée en 3 tiers temps. (3x20 mn).

Les Ciel et Blanc remporte leurs 3 affrontements par 5 à 0, 17 à 5, et 19 à 0.

Prestation à l’image des qualités de ce groupe.

 DECES

Une pensée pour André BASTEROT qui vient de nous quitter ce vendredi. Entraîneur des Gaudermen avec GIEURE, ils remportérent le Championnat Du Manoir Cadet en 1982