réservez vos places pour le prochain match contre Brive !
19 nove 2019 00:40

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 16 ET 17 NOVEMBRE 2019

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 16 ET 17 NOVEMBRE 2019

Crédit Photo :  Mélina GARCIA

 

ESPOIRS

Samedi dernier, et la victoire sur le FC GRENOBLE, marquait la fin du 2eme bloc de matchs à l'issue duquel notre équipe Espoirs pointe à la 2eme place de la poule avec un bilan de 6 victoires pour 2 défaites et un total de 33 points au classement. 

Jean-Baptiste LARTIGOT, le directeur du centre de formation, fait le point avant d'aborder le bloc suivant dans 15 jours.

Quel bilan tires-tu de ce bloc ?

Un second bloc positif en termes de jeu et d'état d'esprit.

En effet après avoir mal commencé face à une équipe d'Aurillac difficile à manœuvrer, les Espoirs bayonnais ont relevé la tête contre la Section Paloise à la maison.

Ce match s'est révélé de grande qualité sur les intentions de jeu. Beaucoup de rythme, les joueurs ont pris des initiatives leur permettant de se retrouver dans un rugby qui leur correspond. Cela s'est avéré payant à Montpellier puis à la maison contre le leader Grenoble.

Les Espoirs bayonnais jouent décomplexés...

Ce qui est à retenir est que cette équipe s'applique à jouer son rugby quelque soit l'adversaire. Prendre des risques, jouer debout, mettre de la vitesse et de l'intensité dans chaque course et collision est essentiel dans ce us de formation. Ils ont en plus de belles ressources mentales dans les moments difficiles, comme cette mêlée renversée à 7 contre 8 sur notre ligne contre Pau, et cette catégorie Espoirs s'y prête pleinement.

C'est aussi le fruit d'un intense travail, comment se profile la fin d'année ?

Le staff (coach, prépa physique, kiné et dirigeants) travaille avec application, les jeunes joueurs du groupe pro nous rejoignent avec enthousiasme, et le groupe Espoirs ne compte pas ses efforts la semaine pour réaliser des prestations de qualité le week-end.

Quelques jeunes ont une chance de pouvoir grappiller un peu de temps de jeu en challenge européen (ndlr: la compétition a débuté ce week-end), c'est un peu plus d'expérience emmagasinée.

Il reste 2 matchs à cette équipe avant la trêve hivernale, un déplacement à Castres et la réception de Toulouse. Deux rendez-vous importants avant d'aborder la seconde partie de saison.

CRABOS

La Rochelle  15  -  Aviron Bayonnais  15

GENEREUX SONT LES JUNIORS BAYONNAIS…

A l’issue de la rencontre face à un cador de la poule, les Bayonnais affichaient leur frustration… Le staff ne pouvait que la comprendre et la partager, mais les adultes ont unanimement clamé leur fierté d’avoir vu œuvrer des gamins débordant de générosité et s’engageant avec une envie féroce. Alors certes généreux ils l’ont été aussi en donnant des points trop facilement, mais avec un tel état d’esprit affiché ils ne pouvaient que quitter le terrain la tête haute. «Vous avez été au rendez-vous, bravo» conclurent les coachs.

Après quelques minutes d’observation et plusieurs en-avant déplorés des deux côtés, les Rochelais ouvrent la marque à la 7° par leur ailier, aidé il est vrai par deux placages manqués dans le camp ciel et blanc. 5-0. L’entame aurait pu être encore plus rude sans un sauvetage de Johan FORT, revenu d’on ne sait où pour rattraper sur sa ligne, à la 10°, un adversaire servi par ce même ailier. Revigorés par ce retour plein de panache, les Basques campent ensuite chez les Rochelais, les contacts sont intenses, la sévérité des placages générant plusieurs pertes de balle. A la 22°, le capitaine Louis ORTOLAN pousse une charge, Baptiste LEME en fait de même, Jean DELBECQ se faufile et sème la zizanie. On retrouve Jean quelques secondes après, poussant opportunément au pied un ballon traînant à hauteur des 30m ; las il sera plaqué au moment d’aplatir. A la 26°, Yon CAMOU est plaqué sans ballon, Mateo GARCIA au pied renvoie son équipe dans les 22 adverses. Les Rochelais volent le lancer puis commettent un en-avant. La mêlée est bien placée, face aux barres. Une nouvelle faute de main ruine l’initiative basque. Vite après, nouvelle mêlée pour l’Aviron, plus excentrée celle-là. Le ballon gicle à gauche, puis à droite, les avants essaient de trouver la faille en force, s’y reprennent à plusieurs reprises sur un petit périmètre avant que le troisième ligne centre Xabi DUVIGNEAU ne passe par un trou de souris. 5-5. La pause est salvatrice tant la débauche d’énergie fut conséquente.

Les entraîneurs injectent du sang neuf, les remplaçants aussi veulent en découdre. La deuxième mi-temps débute dans le camp maritime, mais une hésitation à la réception d’un coup de pied est immédiatement sanctionnée par un essai rochelais, contre le cours du jeu… 12-5 pour les locaux. Dès lors on pourrait croire les Basques avec la tête sous l’eau… Que nenni. D’autant qu’il ne peut pas. Il fait même plutôt bon. Ils se remettent à l’œuvre, Johan est repris juste avant l’en-but, mais les avants prennent le relais et Matis PERCHAUD, rageur, pointe l’essai. En bord de touche, Mateo brosse l’ogive et l’expédie entre les perches. 12 partout. A la 48°, les locaux obtiennent une pénalité face aux barres. «On donne trop de points» pestent les coachs. Peut-être le buteur jaune et noir est-il d’accord avec eux, aussi manque-t-il son coup de pied. Les Rochelais sont apparemment un peu plus fébriles. A la 53°, Thibaut TARASCON sert avec justesse son ouvreur qui des 40m claque un drop limpide redonnant un court avantage aux siens. 12-15. La fin de match voit les Rochelais dérouler plusieurs mouvements, perturbés par une ardeur défensive qui fait plaisir à voir. Ils sont à deux doigts de marquer un troisième essai mais le pilier Pierre CASTILLON sauve les siens par un cisaillant placage en bord de touche. Le deuxième ligne Grégoire BOIDOUX, également, se montre précieux. Puis les Rochelais obtiennent 3 pénalités coup sur coup. Sur la première, la pénal-touche ne donne rien. Sur la deuxième, la mêlée ne donne rien. Alors sur la troisième ils s’en remettent au pied de leur botteur qui place définitivement les deux équipes à égalité.

Ce samedi, sur l’Ile de Ré, les Bayonnais ont retrouvé avec plaisir un copain avec lequel ils ont vécu de bien bons moments ces dernières saisons. Il leur faudra confirmer cette encourageante prestation samedi prochain, face à l’UBB, pour le dernier match de l’année à domicile… Avec cette ténacité, même le célèbre Fort Boyard, perceptible à l’horizon, aurait pu leur ouvrir ses portes…   

Les marqueurs

2 essais de Xabi DUVIGNEAU (32°) et Matis PERCHAUD (43°), une transformation (43°) et un drop (53°) par Mateo GARCIA

L’équipe:

Matis PERCHAUD –  Louis ORTOLAN (cap) – Hugo AFONSO

Patxi PEREZ – Rémy ANETAS

Baptiste LEME – Xabi DUVIGNEAU -  Robin DIONE

Peio MOUSQUES – Mateo GARCIA

Johan FORT- Hugo FOURQUET - Jean DELBECQ – Mathias ORTIZ

Yon CAMOU

Le banc: Pierre CASTILLON – Enzo FERETTI - Grégoire BOIDOUX – Flavien DUFLOS – Thibaut TARASCON – Mathieu GOYHENECHE – Tom SPRING – Rémy CASTAGNET – Jean Baptiste RENDE 

ALAMERCERY

Section Paloise    -    Aviron Bayonnais 

Les rencontres prévues le samedi à PAU ont été annulées en raison de terrains impraticables. Elles sont reportées au 14 décembre 2019.

GAUDERMEN

Section Paloise    -    Aviron Bayonnais 

Les rencontres prévues le samedi à PAU ont été annulées en raison de terrains impraticables. Elles sont reportées au 14 décembre 2019.

ECOLE de RUGBY

M14 : Ils ont participé avec succès au challenge « Orange » à Arthez en Béarn

Cette compétition regroupait 8 équipes représentant les des clubs du Pays Basque et 8 pour les clubs du Béarn.

Les Bayonnais se sont qualifiés pour le tour suivant.

ORANGE RUGBY CHALLENGE :

La compétition se déroule en 3 phases:

1— la phase départementale de novembre jusqu’au 15 février

2 — la phase régionale du 15 février au 31 mars 3 — la finale: le week-end de la finale du TOP 14

Cette compétition regroupe tous les ans plus de 1100 clubs et plus de 8000 jeunes.

Quelques principes élémentaires de l’Orange Rugby Challenge à respecter:

1 — Une équipe est composée de 4 joueurs (pas de remplaçant)

2 — Possibilité pour un club de présenter plusieurs équipes

3 — L’Orange Rugby Challenge est composé de 7 ateliers. Respecter l’ordre de passage avec comme 1er atelier le parcours collectif et le dernier atelier: l’attaque/défense.

Les dotations :

1 — 16 équipes garçons sont récompensées lors des finales de secteurs et 10 équipes chez les filles

2 — Seuls les secteurs qui atteindront ou dépasseront le nombre plancher d’équipes participantes (16 équipes chez les garçons et 10 équipes chez les filles) pourront prétendre avoir un représentant à la finale nationale

3 — L’ensemble des dotations

L’Orange Rugby Challenge est parrainé depuis la première édition par Emile Ntamack. En s’associant à cet événement, Orange marque sa volonté d’accompagner non seulement l’élite du rugby mais aussi les jeunes joueurs et joueuses dans la formation.

Le palmarès des filles : 2018 - 2019 : Stade Toulousain

Le palmarès des garçons : 2018-2019 : Section Paloise Comité Béarn