19 janv 2018 12:00

"Se former pour demain" n°1 - Arnaud Duputs

'Se former pour demain' n°1 - Arnaud Duputs
Depuis 2011, l'ESAB (École des Sportifs de l'Aviron Bayonnais) accompagne les jeunes ciel et blanc dans leur projet professionnel et leur délivre une formation scolaire de qualité. La taxe d'apprentissage permet à l'ESAB de fonctionner et de continuer à se développer, car les joueurs d'aujourd'hui sont aussi les professionnels de demain. Découvrez à travers cette rubrique les portraits, parcours et projets professionnels des pensionnaires du Centre de formation (actuels ou passés). C'est Arnaud Duputs, troisième ligne espoir (13 matchs disputés en pro cette saison) qui s'est prêté le premier au jeu de cette interview.

Actuellement pensionnaire du Centre de formation et joueur, tu suis également une formation diplômante. Peux-tu nous raconter ton parcours rugby et scolaire ?

J'ai commencé à pratiquer le rugby au Boucau Tarnos stade, avant de rejoindre l'Aviron Bayonnais en première année Cadets. Ensuite, en parallèle du rugby, j'ai passé un Bac S, option Sciences de l'Ingénieur au Lycée Louis-de-Foix, puis un DUT Génie industriel et maintenance à Montaury. Cette année, je suis en Licence professionnelle Écologie industrielle, toujours à Anglet.

Comment as-tu fais ton choix d'orientation ? 

Le choix du Bac S a été simple, puisque j'étais attiré par les mathématiques et les matières scientifiques en général. Et ensuite, comme je commençais à jouer en Crabos, je souhaitais rester dans la région. Je commençais un peu à penser au rugby ! Parmi les différents DUT qui touchaient à ma spécialté "Sciences de l'Ingénieur", il y avait celui-ci, GIM, et c'est celui qui a retenu mon attention. Une fois mon diplôme obtenu, j'ai envisagé de poursuivre en école d'ingénieur, mais j'ai signé mon premier contrat Espoirs, donc j'ai opté pour la licence. 

L'ESAB t'a-t-elle accompagné dans le choix de tes formations et dans ton organisation ?

Quand je me suis inscrit en DUT, je n'étais pas encore au Centre de formation. Donc j'ai fait cela tout seul de mon côté. C'est surtout pour trouver mon stage cette année que l'ESAB m'a accompagné. Je vais d'ailleurs bientôt le commencer chez Suez.

À quel type de métiers te prépare cette formation ?

C'est assez vaste, il n'y a pas un métier en particulier ! En fait, aujourd'hui, les entreprises de l'industrie doivent respecter un certain nombre de normes européennes en matière de traitement des déchets, traitement des eaux, procédés énergétiques... Des services sont dédiés à cela dans des entreprises de toutes sortes. Ce qui me plaît le plus, c'est le traitement des eaux ainsi que le recyclage.

Comment t'organises-tu entre les entraînements de rugby et les cours au quotidien ?

En cours, je bénéficie d'horaires aménagés depuis ma deuxième année de DUT, que j'ai obtenu en trois ans au lieu de deux. Je vais en cours dès que possible, et je dois rattraper les créneaux que je manque à cause des entraînements. J'ai eu la chance d'avoir des professeurs très compréhensifs donc je n'ai pas eu de mal à concilier les deux. 

Selon toi, est-il difficile de concilier études et rugby ?

Non. En tout cas en ce qui me concerne, je trouve que ça permet de penser à autre chose qu'au rugby et de couper. Et puis c'est rassurant, parce qu'on sait que si le rugby s'arrête du jour au lendemain, on aura quelque chose quand même derrière. C'est important de ne pas se retrouver sans rien, d'avoir un bon diplôme, surtout dans un domaine qui m'intéresse. En tout cas je me verrais bien travailler là-dedans plus tard, après le rugby. Surtout que c'est un domaine qui tend à se développer encore.

Que dirais-tu à un chef d'entreprise pour le convaincre de verser la taxe d'apprentissage à l'Aviron Bayonnais ?

C'est important pour tous les jeunes joueurs de pouvoir suivre une formation ; l'ESAB permet de poursuivre un cursus dans de bonnes conditions. J'ai eu la chance de trouver une formation extérieure qui m'accepte avec les contraintes du rugby, mais ce n'est pas forcément le cas de tout le monde. L'idéal serait que l'ESAB puisse encore se développer pour proposer encore plus de formations et permettre à chacun de trouver celle qui lui correspond.

Pour améliorer l'accompagnement des joueurs de l'Aviron Bayonnais et la formation des jeunes, vous pouvez verser la taxe d'apprentissage de votre entreprise à l'École des Sportifs de l'Aviron Bayonnais.

 

En savoir plus sur la taxe d'apprentissage

Duputs
06 sept 20H45
a l'extérieur
voir le compte rendu du match