14 janv 2020 18:59

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 11 ET 12  JANVIER 2020

RÉSULTATS DES RENCONTRES DES 11 ET 12  JANVIER 2020

Crédit Photo : Philippe LAPEBIE / Espoirs AB

ESPOIRS

Match de championnat espoirs - 11ème journée - 12 janvier 2020

Victoire de Bayonne à La Rochelle: 20-15

 Bayonne :

Essais : Lalanne.A, Martocq, Duhau

Transformation : Perette

Pénalité : Perette

 La Rochelle :

2 essais (dont un de pénalité)

1 penalité

 Composition :

1 - Lalanne.M    2 – Martin    3 - Lalanne.A

4 – Chachanidze    5 - Eranossian

6 - Bidegain (cap)    8 - Iashagashvili     7 – Hourcade  

9 – Zabalza    10- Layan

11- Duhau    12- Martocq    13- Ayarza    14- Peillieux

15- Perette

Remplaçants :

16 – Meneses,   17 – Bresolin,   18 – Beltran,  19 – Guicherdt,  20 – Dolier,   21 – Gaston,   22 – Demars,   23 - Aduriz

 PACK DE CARTON

C’était un match au sommet, le deuxième rendait visite au premier, les Rochelais avaient mis les petits plats dans les grands, la rencontre était programmée au stade Marcel Deflandre, dans l’enceinte noire et jaune, bondée chaque dimanche mais qui sonnait un peu creux en cet après-midi pluvieux, malgré la présence bruyante d’une grosse caisse qui activait son tintamarre à chaque mêlée et dieu sait qu’avec le crachin permanent du jour, il y en a eu à foison.

Pour corser le tout et que nous aimons jouer avec handicap, notre indiscipline du jour, sanctionné par l’arbitre de pro D2, Mr Carillo, nous fît jouer à 14 pendant 40 minutes (et même à 13 durant 7 minutes), soit une mi-temps entière.

4 cartons, 2 jaunes pour Hourcade et Peillieux, 2 blancs pour Hourcade (le cumulard !!) et Bidegain.

Ce préalable exposé, parlons du match, mieux entamé par les maritimes, qui nous montent des quilles dans le ciel bas et lourd, loin des casquettes toulousaines de Zabalza et qui mettent un temps infini à redescendre, nous mettant régulièrement en difficulté et offrant une possession du ballon à nos adversaires qui ne se privent pas d’ouvrir la marque par une pénalité, face aux barres (3-0, 5ème).

Malgré tout, nous revenons au score avec une pénalité de Perette (3-3, 10ème)

En ce début de match, nous jouons à l’envers, voulant jouer des ballons à la main, mais ce dernier est une savonnette, beaucoup d’en-avant, donc des mêlées en pagaille où nous sommes mis à mal. 

Nous ratons une pénalité en excellente position et à la 18ème minute, suite à un ballon porté des Rochelais, nous nous mettons, une nouvelle fois, à la faute, l’arbitre accorde un essai de pénalité (10-3) et applique la double peine avec un carton blanc contre Aïtor Hourcade pour accumulation de fautes 

A partir de ce moment-là et en infériorité numérique, nous changeons notre façon de jouer, utilisant le pied à bon escient, en particulier par Zabalza et Layan, les zébulons de la charnière.

Aucun point encaissé, nous exprimons notre domination en touche, en leur subtilisant plusieurs ballons sur leurs lancers, par Chachanidze et surtout Bidegain, enchaînant plusieurs ballons portés qui nous font avancer de plusieurs mètres 

Il reste 5 minutes avant la mi-temps, nous sommes toujours menés, l’arbitre siffle une pénaltouche en notre faveur, nous sommes à 10 mètres de la ligne d’en-but rochelaise, prise impeccable de cap’tain Bidegain, le ballon porté s’enclenche, il s’écroule à deux mètres de la ligne d’essai, l’arbitre indique que c’est nous qui tombons, peu importe, nous repartons en pick and go, Thaï Lalanne en premier de cordée, un premier arrêt, on remet le couvert, deux fois de suite et au 4ème coup, Thaï revenu en vedette américaine, se saisit à nouveau du ballon et charge la ligne de défense averse, il enfonce un coin, fragilisé par sa puissance et le colosse de Pouillon pointe le premier essai de notre après-midi.

Malheureusement, le ballon de la transformation sera poteau sortant, mauvaise pioche pour ajouter deux points de plus (10-8)

Le renvoi sera joué par les Charentais loin dans notre camp, à l’intérieur de nos 22 mètres, dans les bras de Duhau, Arthur se débarrasse d’un coup de reins d’un premier plaquage, l’ouverture s’offre à lui. 

Il  s’empresse d’en prendre la tangente, remonte le ballon jusqu’au centre du terrain, relais de Layan en pivot, qui offre le ballon à Martocq, arrivant lancé à son intérieur, le Béarnais de Sauveterre se fait la malle, un large crochet devant l’arrière, dernier défenseur, il le déborde facilement et finit son sprint, sans être repris, dans l’en-but sur le poteau de touche, la transformation, complètement en coin, tapera une nouvelle fois le poteau, sortant également (10-13)

Le second acte reprend, on a une superbe action d’essai suite à une valise d’Hourcade, venu à l’intérieur de Zabalza, au ras d’un regroupement, Aïtor est plaqué sur les 22 mètres, éjection rapide sur le côté gauche de Zabalza, il y a un 3 contre 1 à jouer, on le joue mal, on perd le ballon, contre des Rochelais, long coup de pied dans notre champ profond, Tirefort l’ailier rochelais qui a fait ses débuts en top 14 dernièrement est plaqué sans ballon, pénalité et carton jaune contre Peillieux, qui n’était pour rien sur la faute qu’on lui reprochait, mais sed lex, dura lex, il revient sur le banc de touche pour ses 10 minutes de pénitence.

Sur la pénaltouche qui suit, à 14, nous subissons, essai pour La Rochelle, non transformé (15-13) 45ème minute.

Notre indiscipline se poursuit, 3 minutes plus tard, Hourcade prend son deuxième carton, jaune cette fois, nous serons 13 pendant 7 minutes.

Le pack bleu et blanc continue son travail de sape, ses pick and go efficaces, son jeu à une passe qui lui permet de conserver le ballon et de faire tourner l’horloge, jusqu’au retour des 2 cartons.

À la 60ème minute, les Rochelais sont dans nos 22 mètres et sont sur le point de marquer, tentative de la dernière chance, Arthur Duhau joue l’interception, bingo, ballon dans les mains et 80 mètres à courir, plus personne ne le reverra, il pointera l’essai entre les poteaux, transformation simplifié pour Thibaut Perette (15-20)

Durant les 20 dernières minutes les Rochelais essaieront par tous les moyens de revenir au score et de reprendre l’avantage, au pied, à la main, par des mauls, des ballons portés, mais rien n’y fait, nous ne cédons pas un pouce de terrain, notre défense est le cœur vaillant de notre victoire à venir.

Une dernière mêlée dans nos 10 mètres, les noirs et jaunes font revenir sur le terrain leur pilier droit titulaire, histoire de nous culbuter plus facilement, mais notre pack, solidaire, explose la phalange maritime, les renvoyant à leurs études, l’arbitre siffle la pénalité qui nous revient de droit et nous permet de nous dégager et de revenir au milieu du terrain, une dernière touche, un dernier regroupement et Layan qui tape le ballon loin dans les tribunes, fin du match, game over. 

Nous finissons ce match avec un dernier carton blanc contre Mattin Bidegain, qui a souffert en regardant ses hommes à 14, lutter pied à pied pour assurer la victoire qui se dessinait sous un ciel pluvieux mais joyeux.

Grâce à cette victoire nous sommes revenus à deux points de nos adversaires du jour, avec un match de moins, ce qui est de bon augure pour la suite de notre championnat.

Il nous reste un match, contre Mont-de-Marsan, dans 15 jours, avant une longue trêve de six semaines, nous aurons le temps de remettre alors, notre travail sur l’ouvrage de nos terrains de jeux 

Prochain match le 25 janvier à 15h à Belascain

Texte : Pierre NAVARRON

JUNIORS CRABOS

MATCH RETOUR CHAMPIONNAT CRABOS / J9 vs STADE MONTOIS LE 11.01.20

Bayonne/Mont-de-Marsan: 47-12

LA BALLE A L’AILE…  

L’année 2019 s’était soldée sur un mois de décembre plutôt décevant, avec une claque reçue chez le leader agenais faisant suite à une brouillonne victoire en terre bretonne, glanée grâce à des interceptions gagnantes. Les Crabos bayonnais entendaient donc débuter 2020 sur une note positive, quand bien même l’adversaire du jour, en quête d’une place qualificative, allait assurément donner du fil à retordre.

Las, au bout d’une minute de jeu, les gars de la Nive sont déjà derrière leurs perches et menés au score 0-5. Pour se mettre en confiance, il y a mieux… Mais à la 5°, après une bonne prise en touche de Xabi DUVIGNEAU, Mateo GARCIA s’infiltre au cœur de la défense adverse et obtient une pénalité en bonne position. Les joueurs décident de ne pas prendre le but et optent pour une pénal-touche. Choix gagnant puisque le deuxième ligne Rémy ANETAS vient conclure une action au cours de laquelle ses copains de jeu ont démontré leurs intentions du jour. 7-5 avec la transformation de Mateo qui en passera six durant l’après-midi. A la 11°, renvoi aux 22 pour les Basques. Mateo joue vite et donne le ballon à son ailier Victor HANNOUN qui comme un avYON s’échappe le long de la touche et va déposer l’ogive 80 mètres plus loin. 14-5. On croit que les locaux ont alors fait le plus dur. Que nenni. Les Landais sont coriaces et n’abdiquent pas. Ils jouent et usent une défense qui durant 20mn ne cède pas, avec des joueurs plaquant à tour de bras mais ne parvenant pas à sortir de leur camp. A la 31°, les Montois obtiennent une pénalité. Ils ne prennent pas les points au pied et préfèrent la mêlée. Là aussi choix judicieux puisque le centre jaune et noir trouve une brèche et ramène les siens à 14-12. Avant la pause, Victor délaisse son aile et vient donner de l’air aux siens avec un deuxième essai personnel. 21-12 à la pause.

En deuxième mi-temps, les Montois restent courageux et concernés. Les Bayonnais ont une consigne simple à respecter : JOUER ! Alors, sur les 50m, Victor relance et trouve Tom SPRING qui sert Mathias ORTIZ faisant lui aussi admirer sa pointe de vitesse sur l’aile droite. 26-12. A la 48°, une défense agressive permet de récupérer une pénalité. Touche dans le camp montois et à nouveau un mouvement fluide conclu par le même Mathias. On revient ensuite dans nos 22, Xabi récupère un ballon et trouve au relais Jean-Baptiste RENDE avec à sa droite Johan FORT. Johan distille un maître coup de pied le long de la touche, met les cannes et s’en va lui aussi inscrire un pur essai d’ailier. 40-12 avec la transformation excentrée de Mateo. A la 57°, Cylien BOCCHIO pousse une charge pleine d’envie, montrant là sa pleine détermination après plusieurs mois passés loin des prés d’ovalie. A la 63°, Jean-Baptiste y va lui aussi de sa puissante charge et obtient une pénalité. Pénal-touche sur les 15m adverses. Une dernière initiative sur laquelle s’illustrera Rémy ANETAS trouvant au soutien Hugo AFONSO qui dans un élan rageur s’en ira inscrire le septième et dernier essai du jour.

C’est reparti pour une année au cours de laquelle les Juniors auront à cœur de défendre des valeurs symbolisées par un objet que joueurs et staff portent depuis quelques jours. A eux d’écrire désormais une histoire, leur histoire et d’en décider l’issue. Bonne année Messieurs !

Les marqueurs:

7 essais de Rémy ANETAS (7°), Victor HANNOUN (12°, 34°), Mathias ORTIZ (39°, 49°), Johan FORT (52°) et Hugo AFONSO (65°), 6 transformations de Mateo GARCIA (7°,12°,34°,49°,52°, 65°)

L’équipe:

Matis PERCHAUD – Louis ORTOLAN (cap) – Rémy CASTAGNET

Patxi PEREZ – Rémy ANETAS

Max BRU - Xabi DUVIGNEAU - Robin DIONE

Thibaut TARASCON – François LAMAISON

Victor HANNOUN – Mateo GARCIA - Jean DELBECQ – Mathias ORTIZ

Tom SPRING

Le Banc: Cylien BOCCHIO – Pierre CASTILLON – Jean Baptiste RENDE – Flavien DUFLOS – Peio MOUSQUES – Nathan VANDEVEN – Johan FORT – Hugo AFONSO – Imanol THICOIPE  

Texte : Fabrice LAFOURCADE

CADETS GAUDERMEN

Aviron Bayonnais  29  -  RC Vannes  7

En début de première mi-temps, face à une équipe de Vannes qui joue tous les ballons, les Bayonnais s’évertuent à défendre. Chose qu’ils font bien. Et opportunistes, profitant des erreurs de leur adversaire, ils marquent à deux reprises. Par moments, ils arrivent à mettre en place leur jeu, mais trop de ballon tombés, de maladresses viennent contrarier leurs ambitions. Ils marqueront tout de même, et atteindront la mi-temps sur le score de 24 à 0 en leur faveur. Dès la reprise, les Vannetais continuent à jouer tous les ballons, les Ciel et Blanc marquent le pas mais se ressaisissent par moment. Ils marquent un essai sur départ de mêlée. Les esprits s’échauffent, accrochage, bagarre, donnent lieu à 2 Carton Rouges, 1 dans chaque camp. A la 70 ème minute, enfin, les Bretons marquent l’essai transformé qui récompensera leurs efforts.

L’équipe :

ARANCED  -  PLAZA MORENO  -  SAPHY

SALAM  -  ZEPHIRIN

CHERIFI  -  CALLEJA  -  MENDILAHATXOU

SANCHEZ G  -  DUSSARAT

FERDI  -  SANCHEZ Y  -  DUHALDE  -  ADELE

LAPEGUE

Le Banc : TEIXERA CARDOSO  -  FEDERICO  -  LAJUNCOME  -  TREDJEU  -  SURVILLE  -  ECHETO  -  RTIBI

CADETS ALAMERCERY

Aviron Bayonnais  19  -  R C Vannes  14

Les Bayonnais se laissent surprendre et encaissent un essai à la 3 ème minute de jeu. Mais ils se reprennent et marquent à leur tour un essai bien construit. Puis ils enchaînent et marquent 2 nouveaux essais. Ils mènent sur le score de 19 à 7 à la mi-temps. Lors du 2 ème acte les Basques dominent, mais perdent 7 ballons en touche et manquent 2 pénalités. Les Bretons reprennent le dessus, et profitent de 2 pénalités pour investir le camp adverse et ainsi finissent par marquer un essai tranformé.

L’équipe :

ETCHECHURY B  -  NICOLAS M  -  LAHET B

OSPITAL J  -  HIALLE T

LAVERAN J  -  ETCHEBARNE SANCHEZ A  - PORTASSAU M

CAMACHAU H  -  GOYENECH h

COUGET L  -  FABAS J  -  SAVARIAUD V  -  IHARASSARRY V

ELHORGA I

Le Banc : PRIME M, BAGIEU X, LAVALLE C, DOYHAMBOURE I, BASTIEN D, LE GALL T, POEY P.L.

ECOLE DE RUGBY

Les M14 étaient en déplacement à Tarbes. Ils perdent sur le score de 66 à 0 contre Tarbes, et de 52 à 0 contre Colomiers. Alors que Tarbes perd sur le score de 30 à 10 devant Colomiers.