12 févr 2020 14:23

RESULTATS DES RENCONTRES DES 08 ET 09 FEVRIER 2020

RESULTATS DES RENCONTRES DES 08 ET 09 FEVRIER 2020

Crédit Photo : Florence SEIN AFONSO

 

CRABOS

Aviron Bayonnais  21  -  La Rochelle  29    

Match  retour du Championnat  / J12

Il y avait la place !

Ce sont les Rochelais qui d’emblée affichent leurs ambitions et occupent le camp bayonnais. Les locaux courbent l’échine et parviennent à se dégager. Un renvoi direct des Maritimes permet à Louis ORTOLAN de récupérer un lancer sur leurs 22. Sur cette première initiative basque, chargent tour à tour Baptiste LEME, Jean-Baptiste RENDE et Pierre CASTILLON. Puis se forme un regroupement dont s’extrait captain Louis pour un essai en force, poussé par ses avants. Pas assez durs au contact, les gars de la Nive subissent la réaction de Rochelais portés par un demi de mêlée aussi tenace que rusé, auquel son ancien encadrement souhaite le meilleur pour la suite. A la 12°, les visiteurs pointent en coin et reviennent à 5 partout. Vite après, sur une touche aux 40m, Baptiste LEME est impérial dans les airs, un ballon porté permet de gagner du terrain, avant que l’ogive ne soit écartée vers l’arrière Tom SPRING lancé comme une fusée. Essai sous les barres et sous les yeux de son frangin Max, venu encourager ses anciens partenaires, avec à ses côtés Hugo et Aïtor… Nul ne sait comment aurait tourné la rencontre si l’essai de Victor HANNOUN, trois minutes après, avait été validé. Servi par Tom suite à une course tranchante, Victor allongea le bras pour déposer le ballon derrière la ligne. Passage en touche apparemment, et point d’intervention de l’arbitre-vidéo pour infirmer la décision, donc 12-5, statu quo. Dommage… Bayonne campe dans le camp jaune et noir. Xabi DUVIGNEAU vole une touche. Baptiste LEME aussi. Patxi PEREZ pousse une charge. Puis La Rochelle récupère la possession, mais Pierre CASTILLON, courageux et efficace, met les mains dans un regroupement, gratte le ballon et glane une pénalité que convertit Mateo GARCIA. 15-5 à la 25°. La fin de la première période sera à l’avantage de La Rochelle qui finira par inscrire un deuxième essai, les Bayonnais ne parvenant pas à se défaire de leur emprise, malgré des charges de Max BRU et Hugo AFONSO qui donnèrent de l’oxygène. Avant la pause, une pénalité place les deux équipes à égalité.

La causerie fait apparaître des points positifs : les intentions offensives et la touche. Mais la mêlée pêche un peu, tout comme l’intensité défensive.

Une mauvaise transmission dès la reprise ramène les Basques sous leurs poteaux. 15-22. Le moral est entamé. Victor HANNOUN allume tout de même une mèche depuis ses 22m, et on se retrouve 60m plus loin grâce notamment à la puissance de Baptiste LEME et de Pierre CASTILLON, encore eux. L’initiative ne se convertit pas en points, mais assez rapidement les Crabos de l’Aviron recollent au score par deux pénalités de Mateo. 21-22. Il reste dès lors 14mn, La Rochelle manque la cible sur un but bien placé. On y croit, on se dit que la victoire est encore possible. Les seconds de poule entendent cependant rester les dauphins d’inaccessibles Agenais. Imanol THICOIPE sauve une première fois la patrie, mais vite après les visiteurs trouvent la faille et emportent le match.

C’est donc sur une défaite sans bonus défensif que les Bayonnais entament une trêve qui va sembler bien longue. Mais la vérité de l’hiver n’est pas toujours celle du printemps. Alors restons optimistes et construisons sur cette défaite. Tomber n’est pas grave, dès lors qu’on trouve les ressources pour se relever. Il n’y a plus qu’à…

 

Les marqueurs:

2 essais de Louis ORTOLAN (7°) et Tom SPRING (17°), une transformation de Mateo GARCIA (17°) et trois pénalités de Mateo GARCIA (25°, 49°, 56°)                                                                                                                    

L’équipe:                                                                                                                                        

Pierre CASTILLON – Louis ORTOLAN (cap) – Tevita TATAFU

Jean-Baptiste RENDE - Patxi PEREZ

Baptiste LEME – Xabi DUVIGNEAU - Max BRU

 Thibaut TARASCON – Mateo GARCIA

Victor HANNOUN – Nathan VANDEVEN - Jean DELBECQ – Johan FORT

Tom SPRING

 Le banc: Cylien BOCCHIO – Matis PERCHAUD – Imanol THICOIPE – Mathias ARNOULD - Peio MOUSQUES – Mathias ORTIZ – Mathieu GOYHENECHE – Hugo AFONSO – Grégoire BOIDOUX 

Texte: Fabrice LAFOURCADE

 ALAMERCERY

 Mont de Marsan  15  -  Aviron Bayonnais  8

Devant une équipe Montoise plus entreprenante, les Bayonnais n'ont pas pu prendre l'ascendant. Malheureusement, les prestations de ce groupe se suivent et se ressemblent. Insuffisantes pour battre même des équipes moyennes comme Mont de Marsan. Deux équipes semblables sur le physique, mais une domination Montoise. Le match démarre avec de l’observation dans les deux camps. Les locaux ouvrent le score à la 8 ème minute (5 à O),. Un essai trop facilement encaissé par des joueurs qui ne se déplacent pas assez, donnant l’impression qu’ils comptent plutôt sur une faute de l’adversaire ou l’intervention d’un coéquipier pour défendre. Suite au « premier coup de gueule » des coachs, quelques mouvements intéressants se dessinent, avec quelques situations positives sur les ailes. Les Ciel et Blanc parviennent à égaliser par l’ailier Valentin à la 20 ème minute (5 à 5). Puis (8 à 5) à la 30 ème sur une pénalité face aux poteaux obtenue grâce aux avants, enfin entrés dans le match. La sortie sur blessure d’Ander, suite à un choc à la tête, va perturber le rendement de la mêlée Bleue jusqu’à la fin de la rencontre.

La seconde mi-temps d’un niveau moyen verra les Montois plus entreprenants et plus motivés. Ils parviendront à marquer trop facilement et sans grande opposition, 2 essais non transformés. Les dernières minutes de la rencontre sont à l’avantage des Basques. Des actions dangereuses se succèdent devant la ligne Montoise. Un essai réclamé, sur maul écroulé dans l’en but des Landais, ne sera pas validé. Trop Tard !! Fin de match. Que de regrets, de frustrations pour certains joueurs. D’autres, plus objectifs, savent qu’ils n’ont pas fait les efforts suffisants. La situation comptable est compliquée. Il faudra gagner à Pau le 14 mars pour essayer de finir dans les 6 premiers.

L’équipe :

Pilou POEY  -  Matis NICOLAS - Benjamin LAHET

Jules OSPITAL – Xan BAGIEU

Micha PORTASSAU – Ander ETCHEBARNE – Julien LAVERAN

Hugo CAMACHO – Hugo GOYENECH

Louis COUGET – Jon FABAS – Valmont SAVARIAUD – Valentin IHARASSARRY

Timothé LE GALL

Le banc : Txomin ITHURBIDE – Matis PRIME – Théo HIALLE – Clovis LAVALLE – Dylan BASTIEN – Ellande LARRE – Issa ELHORGA – Baptiste ETCHECHURY

Texte : Muriel SIMONEAU

 ECOLE DE RUGBY

M14 SUPER CHALLENGE DE FRANCE - 08/02/2020 à la Floride :

 Aviron Bayonnais - Stade Toulousain 5/64

Contre Toulouse, trop de joueurs impressionnables chez les Bayonnais, pour réellement rivaliser, alors que l’adversaire aurait sans doute éprouvé plus de difficultés devant une équipe en place.

 
Aviron Bayonnais - Rugby Côte Sud Landes 17/26

Malgré un déficit de puissance, les Ciel et Blanc ont fait plus que rivaliser conte les Tyrossais. Pressing collectif en défense faisant déjouer l’adversaire, Conservation du ballon sur plusieurs temps de jeu et une fin de rencontre jouée avec force et  intensité mais dont la réussite fut contrariée par quelques maladresses.

 

Stade Toulousain - Rugby Côte Sud Landes 7/5

 CENTRE DE FORMATION

 Le Centre de Formation se classe 1er ex-écho avec Aurillac pour la saison 2018 - 2019 en Catégorie Pro D 2.

Depuis la saison 2012/2013, l’évaluation des centres de formation repose sur les résultats sportifs et scolaires obtenus.

L’évaluation, porte sur 3 saisons, prend en compte les joueurs du centre de formation et les joueurs ayant signé un premier contrat professionnel pendant la période évaluée. 

Précisions : Un joueur intégré dans plusieurs clubs sur les 3 saisons évaluées est comptabilisé partiellement dans chaque club. 

L’évaluation est basée sur 3 Blocs d’efficacité affectés d’une valorisation distincte :

 

BLOC A : efficacité sportive (Valeur dans le résultat final : 50%)

- Temps de jeu (50%)

- Contrats professionnels signés à la sortie du CDF (30%)

- Sélections (20%)


BLOC B : efficacité scolaire (Valeur dans le résultat final : 40%)

- Niveau de formation suivie (20%)

- Diplômes obtenus (60%)

- Obtention des objectifs pédagogiques (20)


BLOC C : double qualification / Efficacité sportive et scolaire (Valeur dans le résultat final : 10%)

- Durée du 1er contrat et du niveau du diplôme obtenu

 INTERNATIONAL

Vendredi 7 février 2020 à Aix-en-Provence: France U 20, bat Italie 31 à 19. Parmi les joueurs sélectionnés: le Bayonnais Thomas DOLHAGARAY

Fiche technique

Arbitre : Ben Blain (Eco)

France : 4 essais Tiberghien (22) Farissier (38) Dumortier (71) Peysson (80+2), 4 transformations Debaes (23, 39, 72, 80+2), 1 pénalité Debaes (66)

Italie : 3 essais Lai (2) Drudi (12) Varney (29), 2 transformations Garbisi (13, 30)

FRANCE : Tiberghien –  Dridi, Costosseque, Moefana (Dumortier, 40), Farissier – (o) Dolhagaray (Debaes, 20), (m) Le Garrec (Viallard, 78) – Joseph (cap), Le Corvec (Witz, 64), Maravat (Peysson, 78) – Warion, Guillard – Ikahehegi (Montagne, 76), Cramont (Zarantonello, 76), Bordelai (Lotrian, 50)

ITALIE :  Trulla – Lai (Borin, 50), Mori (Albanese, 70), Bertaccini, Mba – (o) Garbisi (c) (Ferrarin, 62), (m) Varney – Cannone, Zuliani, Maurizi – Zambonin (Meggiato, 64), Favretto (Panozzo, 59) – Neculai (Hasa, 42), Lucchesi (Baldelli, 59), Drudi (Michelini, 38)

 SPORTS ET ETABLISSEMENTS SCOLAIRES

L’association Aviron Bayonnais Rugby, sera présente dans le cadre de la journée « Portes ouvertes » qui aura lieu samedi (matin) prochain au Collège Saint Bernard – BAYONNE