réservez vos places pour le prochain match contre Vannes !
12 févr 2015 10:31

Pierre Gayraud : "On ne sait pas de quoi sera fait l'avenir"

Pierre Gayraud : |'On ne sait pas de quoi |sera fait l'avenir'
L'Aviron Bayonnais place la formation et l'accompagnement scolaire des jeunes au coeur de son projet. Chaque semaine, nous partons à la rencontre d'un jeune joueur qui poursuit ou a poursuivi une formation en parallèle du rugby. Diplômé l'an dernier d’un BTS MUC obtenu grâce à l’École des Sportifs de l'Aviron Bayonnais, le deuxième ligne Pierre Gayraud revient sur sa formation, ses expériences en entreprise, et ses projets de poursuite d'études.

Vous avez obtenu un BTS MUC (Management des Unités Commerciales) avec l’École des Sportifs de l’Aviron Bayonnais. Comment avez-vous choisi cette formation ?

Quand je suis arrivé à Bayonne, j'ai appris que l’ESAB proposait deux formations : Management des Unités Commerciales ou Négociation et Relation Client. Je me voyais plus dans le MUC, parce que ça me permettait de me rapprocher du milieu des assurances, dans lequel travaille mon père. Je voulais m’orienter vers le même type de profession que lui et pourquoi pas un jour reprendre son entreprise. Et puis, avoir un diplôme, c'est aussi une porte de secours "au cas où", quand on joue au rugby, parce qu'on ne sait jamais de quoi sera fait l'avenir !

"Certains professeurs ont été très présents"

Au cours de votre formation, vous avez effectué des stages en entreprise...

Oui, j’ai d’abord fait un premier stage chez Axa, à Bayonne, pour avoir une première expérience dans les assurances. Ensuite, je voulais changer de milieu, j'ai alors choisi un second stage dans le prêt-à-porter chez Shilton, à Bayonne. Cela m'a permis de m’ouvrir de nouveaux horizons, j’étais curieux de découvrir autre chose. Les missions étaient beaucoup plus basées sur du conseil aux clients. C’était une démarche assez différente de celle dans les assurances, où le client vient en sachant déjà ce qu’il veut.

Avez-vous été encadré dans le choix de vos stages et dans votre orientation, à l'ESAB ou en dehors ?

Je me suis beaucoup aidé de ce qu’avaient fait les élèves précédents, comme Bastien Fuster, qui avait fait la formation avant moi. Certains professeurs, comme Corinne Vernoux ou Damien Oriou, ont aussi été très présents et nous ont suivi sur les stages, conseillés, et sont allés rencontrer nos tuteurs en entreprise. J’ai aussi eu la chance de tomber sur deux très bons tuteurs de stage, très ouverts et qui avaient vraiment envie de partager leur expérience. 

"J'allais à certains cours avec plaisir"

Est-ce parfois difficile de concilier rugby et études ?

Ma famille m’a toujours répété à quel point c'est important d'aller au bout de mes études, pour avoir quelque chose à côté du rugby… Mais c'est vrai que ce n’est pas forcément facile de se motiver pour aller en cours. Parfois après les entraînements on aimerait juste rentrer et récupérer alors qu'il faut enchaîner sur les cours. Mais au fond tout ne se limite pas au rugby et finalement, j'allais même à certains cours avec plaisir, parce que ça m'intéressait ! J'adorais par exemple la gestion, le management, ou encore la communication. J’ai appris beaucoup de choses intéressantes, et je sors avec un diplôme qui pourra m'ouvrir des portes, à d'autres études ou à un emploi.

Projetez-vous de continuer vos études après ce BTS ?

Comme je suis attiré par tout ce qui touche aux chiffres et à la gestion, j’aimerais bien approfondir dans ce domaine. Cette année, avant de me blesser au genou, je voulais passer un Bachelor de Conseiller financier à EPSECO. À cause de mon séjour au CERS je n’ai pas pu m’inscrire, mais c’est quelque chose que je garde en tête pour la rentrée prochaine.

Pour permettre aux jeunes joueurs de poursuivre leurs études et d'être accompagnés dans leur orientation, vous pouvez verser la taxe d'apprentissage de votre entreprise au Centre de Formation de l'Aviron Bayonnais.

En savoir plus sur la taxe d'apprentissage

Gayraud
02 août 19H00
a l'extérieur
voir le compte rendu du match