réservez vos places pour le prochain match contre Vannes !
06 nove 2018 16:51

RESULTATS DES RENCONTRES DES 03 ET 04 NOVEMBRE 2018

RESULTATS DES RENCONTRES DES 03 ET 04 NOVEMBRE 2018

Crédit Photo : Mélina GARCIA

 

ESPOIRS

Aviron Bayonnais  31  -  Stade Aurillacois  31

Nos espoirs ont concédé le match nul, samedi après-midi, contre Aurillac.

Duhau et des bas…

Cela aurait pu être une chanson de Gaëtan Roussel ou l’encyclopédie des troubles bipolaires, mais ça n’est que le résumé synthétique et concis de notre match contre les gens d’Aurillac.

Du haut tout d’abord par l’Arthur du même nom, (h)auteur d’un triplé digne de ce nom, deux réalisations sur inspirations personnelles, une récupération aérienne suite à un coup d’envoi et le roi Arthur, laisse ses copains de la table ronde pour s’en aller marquer tout seul, un deuxième essai suite à un débordement et un coup de pied dans la même foulée, pour prendre tout le monde de vitesse et pointer le ballon entre les poteaux, enfin un dernier essai récompensant une jolie combinaison avec Alex Gouaux, qui lui remet le ballon à son intérieur, dans un intervalle spécialement dédié et réservé.

Deux autres essais ont été marqués par Ordas et Darlet et trois ont été transformés.

Nous nous étions mis sur notre 31, malheureusement nos adversaires du jour avaient eu la même idée et découvrirent leur tenue d’apparat à l’ultime seconde, revenu à notre hauteur juste avant le dernier coup de sifflet de l’arbitre du jour.

Le match fut, comme le score l’indique, ouvert et rythmé, beaucoup de long temps de jeu, des courses nombreuses, des impacts, des turn-over, des plaquages, énormément de plaquages, des épaules qui couinent, un souffle plus court, tout ce qui fait l’intérêt d’un match à suspense.

Nous avons mené tout le match, à 10 minutes de la fin, le score était de 31-17 en notre faveur, bonus offensif en poche, mais un match dure toujours 80 minutes…

Un carton blanc contre Lalanne, pour fautes répétées en mêlée selon l’arbitre, nous obligea de finir le match à 14, une conquête défaillante en touche, des plaquages ratés, accumulés à la fatigue d’un match très engagé, un dégagement en touche égaré et un déficit de puissance permirent aux Cantalous de recoller au score, d’abord avec une longue chevauchée de Moukete, l’excellent troisième ligne auvergnat, puis ensuite après une série de pick and go dans nos cinq mètres, se terminant sous nos poteaux sur la sirène, transformation face aux barres pour l’égalisation finale.

La réussite n’a pas fui les pieds du buteur d’Aurillac et ce sont les rouges qui crièrent de joie, en levant les bras au terme de la rencontre.

La déception était forte parmi nos joueurs, frustrés d’avoir été rejoints à la dernière seconde, mais conscients, également, de nos lacunes criardes de la seconde mi-temps qui ne permirent pas de maintenir le score acquis et que nous pensions, à tort, suffisamment confortable, ce fut notre bas, inévitable.

Dimanche prochain, se profile un match contre La Rochelle, qui pourra s’avérer être très compliqué si nous ne mettons pas tous les ingrédients et toute l’abnégation nécessaire à ce genre de match, mais nous avons toujours su rebondir après une déconvenue, acceptons-en l’augure et croisons les doigts….

 Pour l’Aviron Bayonnais :

5 essais : Manuel Ordas, Tom Darlet, Arthur Duhau (x3)

3 transformations : Manuel Ordas

Composition de l’Aviron Bayonnais

Mathis Dumain – Andoni Goyeneche – Pello Ezpeleta

Louis Castillon – Makatuki Polutélé

Tanguy Duterte –Mattin Bidegain (cap) – Tom Darlet

Rémy Chateauraynaud – Alex Gouaux

Arthur Duhau – Manuel Ordas – Guillaume Martocq – Julien Jané

Aymeric Luc

Remplaçants : Paul Bressolin, Ismaël Martin, Enzo Polutélé, Allan Leclerc Tarian, Hugo Zabalza, Thomas Dolhagaray, Hugo Barada, Alexandre Lalanne

Texte : Pierre NAVARRON

Vidéo : https://youtu.be/XCmnZtvOyww

 CRABOS

Aviron Bayonnais  21  -  Section Paloise  15

Le compte rendu de la victoire des Juniors Crabos face à la SECTION PALOISE samedi sur le terrain de la Floride.

LES VICTOIRES DANS LA DIFFICULTE SE SAVOURENT AUSSI

Préalable important pour ceux qui trouveront ce résumé résolument optimiste : c’est le premier de poule, invaincu à l’issue de ses trois premiers matchs, qui se présentait sur la côte basque ce samedi.

Les Bayonnais savaient donc qu’ils auraient fort à faire pour espérer les vaincre et les doubler au classement. Avant le match, tout le monde aurait signé pour une victoire… Alors même si les dernières minutes furent irrespirables, les Palois faisant feu de tout bois, on ne peut que savourer le succès des locaux, qui auront fait montre d’une solidarité évidente, d’un courage et d’une abnégation sans faille.

Sûrement titulaires et remplaçants avaient-ils également envie de mouiller le maillot pour leurs copains blessés, ou non retenus dans le groupe, qui n’avaient pas la chance –eux- de participer aux débats. Avec ces qualités-là, on peut a priori bâtir bien des édifices… En fin de match, les Béarnais se sont tout simplement heurtés à un mur, parfois prêt à céder, mais ne cédant jamais. 

N’allez pas croire pour autant qu’on n’a pas vu les erreurs, les nombreuses pénalités concédées, le jeu au pied approximatif, les hésitations… Joueurs et entraîneurs auront à cœur de travailler tout ceci ces prochains jours, pour rendre une copie moins cornée lors des prochaines sorties. Les choses simples sont parfois les moins faciles à réaliser...

Mais n’oublions pas aussi les qualités affichées par l’adversaire, une équipe paloise joueuse, emballant régulièrement la rencontre avec des initiatives léchées, s’appuyant sur quelques individualités qui avaient les pattes en feu. Quand la Section mène 10-0 à la 25° minute, on se dit que l’après-midi sera compliqué, qu’on ne pourra pas s’en sortir en étant autant dominé.

Mais les bleus ont su réagir dans la foulée, dès la 28°, par le centre Lukas DOYHENARD, allongeant son bras pour inscrire un essai sur son premier ballon touché. Juste avant la pause, les Bayonnais prendront même le score, après un très joli ballon-porté de 25 mètres, conclu par le talonneur Vincent DOLIER.

A la reprise, Max SPRING, replacé à l’ouverture, intercepte un ballon de relance palois et permet un premier vrai break. Il transformera son essai, comme il l’avait déjà fait pour les réalisations de ses deux copains.

Il y a du boulot en perspective, c’est sûr, mais il y a aussi des bases solides pour espérer faire un BO match samedi prochain. En attendant, il y a école lundi… 

Réactions : A l’issue du match, Johan FORT, blessé cette semaine à l’entraînement, saluait « une belle présence défensive, avec beaucoup d’envie », rejoint par son copain Hugo FOURQUET, qui lui retenait « une victoire importante dans un match dans lequel on a su rester solidaires, avec beaucoup d’engagement, face à une belle équipe de Pau »

L’évolution du score: 3 essais de DOYHENARD (28°), DOLIER (35°) et SPRING (38°), tous transformés par SPRING

L’équipe

Xavier SOLANO -Vincent DOLIER – Matis PERCHAUD

Mathis CLEOMENE - Aïtor HOURCADE - 

Robin DIONE – Richard CASTETS (cap) – Baptiste LEME 

Lucas SUDRE – Mateo GARCIA 

Gary SIMONNEAU – Jean DELBECQ – Max SPRING – Rémy LASSALLE

Yon CAMOU 

Thomas PALAU – Téo BORDENAVE – Patxi PEREZ – Mathias ARNOULT – Thibaut TARASCON – Lukas DOYHENARD - Enzo BUTTERLIN – Iker ADURIZ – Thomas HAURET

Texte: Fabrice LAFOURCADE

ALAMERCERY

Stade Montois  12  -  Aviron Bayonnais  16

Vivre la rencontre :

Nous abordons cette série de derbys par un déplacement dans les Landes. Nous prenons possession d’un vestiaire étriqué et les garçons commencent leurs préparations. L’encadrement rappelle les orientations du week-end. Les mots sur lesquels nous insistons sont MARQUER, VITESSE, et surtout CONSERVATION, qui est la thématique du moment. La stratégie de la rencontre est établie et un rappel sur les sorties de camp est fait. Nous décidons aussi de reprendre nos vieilles habitudes et les ¾ sortent pour le jeu au pied tandis que les avants se resserrent autour de leur coach.

L’arbitre ordonne le début de la partie et dès le coup d’envoi, la fébrilité nous fait commettre un en-avant. Les deux équipes se neutralisent dans l’axe du terrain. Nos Bleu et Blanc sont en place défensivement, mais des plaquages manqués mettent les abeilles dans l’avancée. Handicapés par quelques absences nos « gros » font preuve de courage. Les lancers n’atteignent pas leur cible, mais les copains sont là pour rattraper. Les solides Landais envoient leurs joueurs et nos valeureux Bayonnais s’arc-boutent en défense. Sur des contres rondement menés et sur quelques exploits individuels, nous sentons que nos garçons ne sont pas loin de débloquer la situation. Mais à la 20ème, les Montois enfoncent nos bleus sur un ballon porté et avec la transformation, portent le score à 7 à 0. Les jeunes repartent de l’avant et à la 30ème réduisent l’écart au score par leur maître artilleur. Puis l’arbitre sanctionne deux joueurs montois pour plaquage dangereux et pour obstruction. A 13 contre 15, nos garçons décident de jouer les pénalités à la main, mais dans un excès de précipitation ou un manque de lucidité, n’arrivent pas à scorer.

A la mi-temps nous les félicitons pour leur état d’esprit. Une entame de seconde tonitruante, nous permet de prendre le score avec une pénalité et un essai en coin. Nous menons alors par 7 à 11. Mais les Montois ne comptaient pas se laisser battre sur leur terre, surtout après leur performance à Vannes. D’abord, leur ouvreur passe la ligne, mais pour des raisons étranges, le rossignol n’accorde l’essai et leur redonne une mêlée. Malgré le coaching, les Montois repassent devant par un essai côté fermé et mènent 12 à 11.

Les minutes passent et enfin, sur après un exploit individuel, nos joueurs monopolisent le ballon et marquent en force….. OUFF !

Les joueurs :

1 /AFONSO, 2/OTEGUI, 3 /ARRUABARRENA, 4 /CAPILLA, 5 /LACHAISE, 6 /MAYS, 7 /CAMBERABERO, 8/BRU (Cap), 9/SOUVIRAA, 10/LAMAISON, 11/REBERGEAU, 12/VAN DE VEN, 13/ORTIZ, 14/FERNANDES, 15/GOYENECHE, 16/THICOIPE, 17/DUFLOS, 18/ENSALES, 19/MARTIN, 20/MOUSQUES, 21/LARREGUY, 22/HANOUN, 23/BYWALSKI

Texte : Encadrement ALAMERCERY

GAUDERMEN

Stade Montois  15  -  Aviron Bayonnais  36

Face à une belle équipe Montoise, les Bayonnais ont entamés le match de la meilleure des façons, puisque après 2 minutes de jeu IHARASSARY marque 1 essai qui sera transformé par GOYENECHE. Les Montois ont repris du poil de la bête et marquent à leur tour à la 20ème minute. Sur des attaques lancées depuis notre camp, nous parvenons, suite à un débordement d’IHARASSARY à marquer à la 24ème minute. Cet essai sera transformé par GOYENECHE. Ce dernier sur une feinte de passe à la 26ème minute marque un essai qu’il transforme. Puis à la 32ème minute, suite à une belle attaque, IHARASSARY, déborde à nouveau et marque un essai transformé par l’incontournable GOYENECHE. Nous arrivons à la mi-temps sur le score de 26 à 5 en faveur des Bleu et Blanc.

La deuxième mi-temps est plus brouillonne. Les Montois nous bousculent et finissent par marquer à la 37ème et à la 43ème minute. Menant par 4 essais à 3, les Basques se ressaisissent, donnent un coup de collier et marquent à deux reprises, par DONGIEU à la 58ème et à la 64ème minute.

Le point de Bonus étant acquis, les joueurs se concentrent et s’appliquent afin de préserver cet avantage.

L’équipe :

ITHURBIDE – NICOLAS – HIALLE

OSPITAL – LAHET

PORTASSAU – ETCHEBARNE – DONGIEU (Cap)

BASTIEN – GOYENECHE –

ELHORGA – FABAS – LARRA – IHARASSARRY

LE GALL

Coaching : VIGNEAU – LAVERAN – SEYE – BAGIEU – DOYHAMBOURE – BETACHET – GHERARDI - PELLETIER

Texte : Christian DUBROCQ

ECOLE DE RUGBY

L'Ecole de rugby de l'AVIRON BAYONNAIS termine 3eme du classement général du tournoi « Jep Desclaux » à PERPIGNAN.

Les M 14 / Rugby à VII

Les M12 et M 10 / Rugby à V

Ce 1er Novembre avait lieu le traditionnel tournoi « Jep Desclaux » de Perpignan.

La particularité de cette journée est que ce sont les résultats de toutes les équipes du club qui sont pris en compte pour établir les classements.

Le matin, les Ciel et Blanc ont  rencontré Argeles, Millas et Toulon avec 1 équipe M14 à VII, 2 équipes M12 à V et 2 équipes M10 à V.

Les groupes se sont très bien défendus et grâce à un nombre d'essai conséquent, ils ont pu participer à le poule des 1ers et se sont retrouvés  l’après-midi en bonne compagnie avec  comme adversaires, Toulouse, Perpignan et Brive.

La 3ème place finale est un très bon résultat et prouve la vitalité de l’Ecole de Rugby de l’Aviron Bayonnais.

Nous retiendrons au passage, le superbe accueil qui fut réservé à notre équipe par  nos amis de Millas.

Vidéo : https://www.facebook.com/frank.deleurence/videos/10217358803072505/?t=4