réservez vos places pour le prochain match contre Connacht !
18 juil 2014 17:09

Scott Spedding: « Faire quelque chose de spécial »

Scott Spedding: « Faire quelque chose de spécial »
Joueur le plus utilisé de l’effectif la saison précédente (avec pas moins de 1981 minutes passées sur le terrain !), l’arrière sud-africain Scott Spedding aborde l’arrivée de la nouvelle saison avec beaucoup d’humilité mais aussi avec l’envie de se surpasser
 
Si la préparation physique entamée au début du mois de juin touche à sa fin, les joueurs de l’Aviron Bayonnais n’ont pour autant pas perdu de temps sur la partie « rugby ». Comme le souligne Scott Spedding, le ballon était déjà au programme depuis plusieurs semaines. « La manière de travailler a changé cette année. Lors des reprises, comme je les connaissais auparavant, on faisait un bloc de trois-quatre semaines de physique pur, sans toucher un ballon. Là, dès la reprise, on a commencé le rugby en parallèle ». Bien sûr, comme toute préparation, les organismes ont été mis à rude épreuve, mais les premiers résultats sont déjà là. « Les reprises sont toujours dures, et cette année aussi ça a piqué ! Mais je suis persuadé que ça paiera à la fin. On est en train de mettre en place ce que veulent les coaches, et c’est de mieux en mieux. Dans quelques temps, après le stage, on maîtrisera complètement. Mais on bosse déjà bien tous ensemble, il y a un très bon esprit dans le groupe, je pense que les entraîneurs sont satisfaits de notre travail ». Les nouvelles méthodes du staff sportif ne se limitent pas au travail sur le terrain. « Les coaches ont une démarche très positive basée sur la discussion et l’échange. Ils sont très ouverts, on peut parler avec eux, échanger, ils veulent connaître notre ressenti sur les exercices, sur la préparation et le plan de jeu. Patricio Noriega dit qu’on doit parler, parce qu’à la fin c’est nous qui sommes sur le terrain et qui prenons les décisions. »&nbsp
 
 
« Trouver ma place »
 
D’un point de vue individuel, Scott Spedding ne veut pas rester sur ses acquis de la saison précédente. « On recommence tout à zéro cette année, donc je dois avant tout trouver ma place dans l’équipe, donner le maximum à l’entraînement ». Laissant le rôle de « joueur-cadre » à certains de ses coéquipiers, Spedding sait tout de même qu’il sert de repère aux joueurs plus jeunes qui ont intégré l’effectif cette année. « Les coaches et certains joueurs d’expérience vont aider les jeunes à s’intégrer. Moi je n’aime pas trop parler, je préfère leur montrer ma manière de travailler, être exemplaire à l’entraînement plutôt que de leur donner des leçons. On a déjà un capitaine, et d’autres leaders qui sont là pour cela ».
 
 
« Commencer la saison face au champion d’Europe »
 
Les cinq jours de stage à Hagetmau la semaine prochaine seront d’ailleurs l’occasion de renforcer la cohésion d’équipe et l’équilibre entre les plus jeunes et les plus expérimentés, alors que le début de saison et les premiers matchs amicaux arrivent à grands pas. La première échéance sera la réception du Biarritz Olympique à Jean-Dauger jeudi 31 juillet à 20 heures. « Il y a une longue histoire entre les deux clubs. Je pense que le BO aura des choses à montrer à cette occasion, et nous on doit se concentrer sur notre propre jeu. Il faut que l’on profite de ces deux rencontres pour mettre notre jeu en place, et appliquer tout ce que l’on a vu depuis la reprise, car le début du championnat va arriver très vite. Comme ça, quand arrivera le match contre Toulon, tout le monde connaîtra parfaitement son job. » Et en parlant de la réception de Toulon, il s’agit pour Spedding de la meilleure des affiches pour une ouverture de championnat. « Quoi qu’il arrive, il y a toujours de la pression en Top 14, que ce soit à domicile ou à l’extérieur, et cela se ressent dès les premiers matchs. La saison est très longue mais la pression est là dès l’entame. Je trouve donc cela très bien de commencer ici, devant notre public. On a une ambiance énorme à Jean-Dauger commencer la saison dans ce stade face au champion d’Europe, on ne peut pas demander mieux. »
 
 
« Le travail finit toujours par payer »
 
Lorsqu’il se projette sur la suite de la saison, le plus bayonnais des Sud-Africains a confiance en son équipe et en son club. « On n’a pas encore parlé d’objectif de fin de saison en terme de place au classement. Mais je suis persuadé que l’on peut faire quelque chose de spécial si on s’en donne les moyens. Il y a beaucoup de gens qui nous voient descendre ou lutter pour le maintien. Mais je pense que si on bosse bien, en restant concentrés, on peut faire quelque chose de bien. Nous avons tout ici pour faire quelque chose de vraiment bien. A nous de rester dans notre bulle et de ne pas trop écouter ce qui se dit en dehors. Je reste très positif, mais on n’aura rien sans travailler. Le travail finit toujours par payer. »
 
Spedding
31 juil 20H00
a domicile
Stade
Jean Dauger
voir le compte rendu du match