Pour Noël, offrez un cadeau Ciel et Blanc !
15 mars 2017 00:05

RESULTATS DES RENCONTRES DES 11 ET 12 MARS 2017

RESULTATS DES RENCONTRES DES 11 ET 12 MARS 2017

 

Photo : © Pablo Ordas

  

ESPOIRS

AS Montferrand  30  -  Aviron Bayonnais   17

Le lieu de la rencontre se trouvait au complexe Loche, dans la rue de ce brave Delphin du même nom, presque homonyme de la si célèbre cité de Mme Belle-paire, si chère à Philippe Bouvard et à ses grosses têtes

Dans ce coin de la banlieue rouge bordelaise, où André Moga aimait musarder, résistant avant l'heure, Bambi qui ne cessait de chercher son vieux lion de Soro, reposant éternellement sur le pré boueux de Swansea, home sweet home

Le temps était à l'heure, giboulées de Mars et couverture nuageuses comme décor de l'après-midi, sous le crachin permanent les Béglais, maillots lie de vin, avait renforcé leur pack avec l'apport du Sud-Afraicain Botha, nom prédestiné aux basses oeuvres et un baby black égaré, le dénommé Edwards aux, soi-disant, mains d'argent

Depuis quelques temps, on aime jouer avec handicap, on laisse nos adversaires prendre de l'avance, tirer les premiers sur nos lignes trop en quinconces, ce qui fût encore le cas en ce dimanche pluvieux, au bout de deux minutes, les Béglo-Bordelais marquèrent leur premier essai, presque sans efforts, galanterie Bayonnaise oblige

Comme de plus, notre buteur n'avait pas la réussite escomptée et n'inscrivait pas les points à sa portée, 6 points furent laissés aux vendanges tardives, raisin trop amer pour être comptabilisé, le derrière de Fanny nous pendait aux nez

L'arbitre est un élément du jeu, il faut le rappeler, au cas ou nous l'aurions oublié, il se chargea, en personne, de nous rafraîchir la mémoire, sur un petit côté, l'ailier fidjien du jour, profita de l'écran du référée, empêchant le placage de Ion Zabala, pour prendre la poudre d'escampette, doigt levé, provocateur, remake de Delon Armitage et aplatir le deuxième essai des damiers

Et le fameux élément du jeu, magnanime, valida, celui-ci que l'excellent buteur bordelais ne transforma pas

La mayonnaise prenait mauvaise tournure, pourtant nous étions dominateur en mêlée fermée et nous les gênions considérablement sur leurs touches et assurions, parfaitement, les nôtres

Une première pénalité de Peyo Muscarditz, qui avait pris le relais au pied du buteur défaillant, nous permis d'ouvrir notre table de marque et de laisser Fanny promener, ailleurs, son point zéro

Echange de pénalité, jusqu'à la mi-temps, deux pour nous, toujours converties par Muscarditz et une pour nos adversaires

Au bout des quarante premières minutes, nous étions sur un score de 15-9 pour nos hôtes, mais on sentait que la victoire était loin d''être inaccessible

Seul, l'élément du jeu, semblait être le facteur X de ce match et de pouvoir, fortement, influencer sur le résultat final, c'était la seule équation du jour et elle était à une inconnue...

Near and yet so far...

Ce pourrait être le résumé concis ou succinct de notre seconde mi-temps, être si proche d'une victoire et pourtant si loin, en fin de compte, 13 points d'écart au coup de sifflet final

A huit minutes du terme, le score était de 21-17 pour les girondins

On menaient même aux cartons jaunes, 3 à 2, le contraire eût été étonnant, vu le regard suspicieux du corps arbitral envers nos couleurs, le bleu ciel passe mal sous le gris des nuages

Toujours dominateurs dans les phases de conquêtes, sans recueillir la moindre des récompenses, malgré des mêlées dominatrices, des groupés pénétrants, tellement pénétrant que nous devions, surement, tomber tout seul, manque d'équilibre récidivant, trop honnête pour être vrai

Deux pénalités côté béglais, une pénalité réussie par Mathieu Lahousse pour nos couleurs, des fautes de goût, des erreurs d'appréciations nous mettaient sous la menace constante des buteurs bordelais, plus en réussite que nous, un échec contre quatre en notre défaveur

Peyo Muscarditz à un quart d'heure du terme de cette partie d'échec, traversa la ligne de défense adverse, le reste de l'équipe s'engouffra dans la brèche et Yann Lestrade alla aplatir l'essai qui nous ramenait à 4 points de nos adversaires, malheureusement il ne fût pas transformé

La frustration était palpable, être dominateur et ne pas être en mesure de concrétiser cette domination, sur une formation béglaise aux abois était rageant et surement dérangeant pour nos arbitres au zèle, un peu trop, siffleur

Trois pénalités, dont deux très sévères, en toute objectivité, dont je ne sais pas faire preuve, je le reconnais, rajoutèrent 9 points au compteur des administrés de Mamère et Juppé rassemblés

Une dernière possession béglaises, près de notre ligne, alors que nous évoluions à 13, buta jusqu'à l'écoeurement sur notre défense qui ne lâcha pas, pour rien ou presque...fors l'honneur !!

Le coup de sifflet final scella le score de 30-17 pour l'éternité, la ou gambade joyeusement Bambi et le vieux lion de Swansea...

Les mathématiques toujours pragmatiques et sans affect aucun, nous rappelle simplement, que sur nos trois derniers matchs, il y avait un potentiel de 15 points à prendre et nous n'en avons pris qu'un seul...

Demain est un autre jour, alors vivement demain...

Match contre l'UBB au stade André Moga - complexe Loche

 Texte : Pierre NAVARRON

 Fiche technique

Pour l’Aviron Bayonnais

1 essai : Etienne Loiret (67e)
4 pénalités : Peyo Muscarditz (25e, 37e, 40e), Mathieu Laousse (57e)
Cartons jaune : Aymeric Luc (14e), Etienne Loiret (70e), Ibai Leconte (78e)

Pour l’Union Bordeaux Bègles
2 essais : Ratuva Tavuyara (4e), Eroni Tuwai (34e)
1 transformation : Jules Gimbert (5e)
6 pénalités : Jules Gimbert (15e), Matthieu Jalibert (42e, 53e, 60e, 79e, 80e)
1 carton blanc et un carton jaune

Composition de l’Aviron Bayonnais

Mathis Dumain – David Ménage (cap) – Jon Zabala
Etienne Loiret – Makatuki Polutélé
Arnaud Duputs – Nicolas Alacchi – Baptiste Héguy
Aymeric Luc (m) – Luigi Tarozzi (o)
Simon Maillard – Peyo Muscarditz – Yan Lestrade – Adrien Lapègue
Hugo Barada

Remplaçants : Clément Batbedat, Greg Landrodie, Arnaud Aletti, Tom Darlet, Ibai Leconte, Rémy Chateauraynaud, Mathieu Laousse, Pello Ezpeleta

 

Composition de l’Union Bordeaux Bègles

Anthony Vermont – Gautihier Brute de Remur – Jimmy Magal
Tristan Labouteley –Berend  Botha
Dylan Dicharry – Joseph Edwards – Kitione Kamikamica
Jules Gimbert – Mathieu Jalibert
Eroni Tuwai – Pablo Uberti – Ratuva Tavuyara– Iban Etcheverry
Alexandre Pilati

Remplaçants : Maxime Lamothe, Gaëtan Dominici, Jules Gastinel, Etienne Grelier, Quentin Dubos, Lucas Lebraud, Martin Piot, Talau Molaga.

 CRABOS

Aviron Bayonnais  25  -  AS Montferrand  8

Les Bleu et Blanc vexés d’avoir été sévèrement battus par le Biarritz olympique le weekend end précédent, voulaient se racheter. Les Jaunes et Bleu à leur habitude jouent très très bien. Au cours du premier acte, le jeu s’équilibre. Mais c’est l’ASM qui mène à la pause sur le score de 8 à 6, après avoir marqué un essai entaché, d’une action d’arbitrage quelque peu douteuse. En deuxième mi-temps la défense Bayonnaise est des plus âpres. L’adversaire est déstabilisé, et  les Basques en profitent pour marquer à trois reprises. La victoire aurait été plus sévère pour les Auvergnats si les botteurs Bayonnais n’avaient pas manqué 12 points au pied.

L'équipe : Goyéneche, Bidart, Lascassies, Pinon, Castillon, Baldaquin, Aguerre, Dutertre, Gouaux, Dolhagaray, Villacampa, Martin, Martocq, Desmares, Legall / Lalanne M, Sellan, Mbollé, Domingues, Zabalza, Tiberghien, Biremont

 ALAMERCERY

Aviron Bayonnais  16  -  US Dax  7

Les Bleu et Blanc rentre sur le terrain avec une grosse envie et un esprit revanchard.  Les Dacquois jouent beaucoup et bien à tous les niveaux. En première mi-temps, les Bayonnais  jouent vent dans le dos mais n’en tirent qu’un mince profit. A la mi-temps ils mènent par 6 à 0. Chaque équipe domine à son tour. Les landais marquent mais les basques répliquent. Ces derniers assurent une bonne défense et grâce à leur volonté et leur vaillance finissent par marquer l’essai qui scellera leur victoire. Ce fut pour eux un des matchs des plus accomplis de la saison.

L'équipe : Lafargue, Solano, Arrégui, Lémé, Demeyer, Dolier, Castets, Labiscare, Boudé, Gastambide, Doyhénart, Ensales, Labat, Nobiron, Spring / Lascubé, Guérin, Algéri, Duvigneaux, Salvan, Laveau, Hitte.

GAUDERMEN

Aviron Bayonnais  48  -  US Dax   0

Une victoire pleine de sérieux, hélas ternie par des blessures

Entre les blessés, les malades et les trois joueurs sélectionnés avec les Alamercery, il aura fallu quelque peu jongler pour arrêter une composition d’équipe.

Face à des Landais qui s’étaient montrés coriaces lors du match-aller, il convenait de faire preuve de sérieux pour ne pas aller au-devant de désillusions.

 Si bien entendu tout ne fut pas parfait, si quelques excès d’individualisme seront encore à gommer, ce match se solde sur un bilan intéressant. Les joueurs, dont certains évoluaient à des postes inhabituels, sont restés solidaires lorsqu’il s’agissait de défendre leur ligne, ont su déballer plusieurs stratégies travaillées lors des entraînements, se sont montrés organisés et attentifs aux consignes. « On sent sur ce match que le collectif prend forme, c’est encourageant» expliquaient les deux coachs Dominique et Thomas. Deux entraîneurs qui guetteront ces prochaines heures l’évolution des blessures de Maël, Félix et Anthony, sans oublier celle de Thomas, toujours venu prêter main forte avec enthousiasme et envie.

La courte pause de quinze jours permettra de panser certains maux et de se régénérer avant d’aller affronter sur ses terres une équipe bordelaise scrutant elle aussi la première place de la poule.

Réalisateurs du jour : 8 essais de Sudre (4°+ 55°), Garcia (7°), Dione (21°), Henry M. (27°), Henry Th (31° + 38°) et Barcos (46°) + 4 transformations de Garcia

L’équipe :

Henry Mathias – Palau - Coudert

Claudin - Anetas

Bechennec - Dione – Henry Théo

Sudre - Barcos

Lassalle – Escapil - Moreau – Soirat

Garcia

Entrés en jeu : Perchaud – Darraidou – Iriart – Fernandez - Maoudj

ECOLE DE RUGBY

Les Minimes Niveau 2 participaient au Challenge à Tyrosse. C’est avec brio qu’ils ont ferraillé  contre Grand-Dax, Arcangue, et Sud-Landes.

Les Minimes Niveau 1 étaient à Bayonne. Ils ont rencontré et battu : La Vallée du Lot, Le Stade Bordelais et Saint..