réservez vos places pour le prochain match contre Bordeaux / Bègles !
06 août 2014 19:29

Patricio Noriega: "Une équipe anglaise, c'est bon!"

Patricio Noriega: 'Une équipe anglaise, c'est bon!'
Patricio, à une semaine de la reprise du Top 14, peut-on parler de répétition générale avant ce dernier match face à Newcastle?
Le plan de jeu, la stratégie, c’est important. Mais aussi le niveau réel des joueurs. Leur comportement en attaque, en défense, le niveau physique des joueurs. Cette équipe est cohérente, beaucoup de joueurs présentent le même niveau, on va voir quels sont les meilleurs. On a déjà notre idée du plan de jeu pour affronter Toulon, ce match nous permettra de savoir quels sont ceux qui répondent à nos attentes. On fera un bilan complet à l’issue de ce dernier match. Parce qu’il y a encore beaucoup de doutes sur certains postes.
 
Qu'attendez-vous de ce dernier match de préparation?
C’est le dernier match avant la reprise. Même si leur championnat démarre dans quatre semaines, j’espère que ce sera dur. Le style de jeu d’une équipe anglaise nous convient. Il y aura du rythme, de la vitesse, c’est important. Le niveau des mêlées, l’engagement dans les duels, la libération du ballon, les rucks, etc… Les Anglais jouent aussi bien au pied. En terme de stratégie une équipe anglaise c’est bon à une semaine de la reprise. 
 
Vous terminez là deux mois de préparation. Avez-vous déjà en tête des objectifs pour la saison?
C’est la même équipe, le même groupe, il y a deux nouveaux entraîneurs, quelques nouveaux joueurs. C’est le même Bayonne que l’an dernier, avec de l’ambition, de l’humilité du travail et de aussi la passion dans le jeu. Ces joueurs ont du potentiel, j’en suis convaincu. On a profité de cette intersaison pour améliorer les points faibles de certains à travers des ateliers. Ce que nous voulons avant tout c’est aider le joueur à évoluer, aimer le club pour être dans une position confortable au classement. Ce sont mes premiers objectifs.

 

Voir le match center
Noriega
31 juil 20H00
a domicile
Stade
Jean Dauger
voir le compte rendu du match