01/04/2014 - Manu Mérin: "Anoeta, un quart pour le maintien" C'est l'un des premiers dossiers que Manu Mérin, le Président de l'Aviron Bayonnais, a traité. La délocalisation de la rencontre face au Stade Français-Paris samedi 12 avril au stade Anoeta de Saint-Sébastien (coup d'envoi à 18h30)) et toute sa symbolique: comme en 2009 (déjà face à Paris), en 2011 (contre Toulouse) puis en 2013 (face au RC Toulon), l'Aviron dispute l'une des rencontres du Top 14 dans la prestigieuse enceinte de Saint-Sébastien. "Avant d'acter la décision, j'ai rencontré toutes les composantes du club. Et en premier lieu, les joueurs et le staff. Ils nous ont fait part de leur souhait et de leur envie d'aller jouer à Anoeta. A leurs yeux, ce match constitue un événement à l'image des matches de phases finales. Et pour le coup, c'est une phase finale, un quart en vue du maintien. Cet aspect, nous l'avons pris en compte. En parallèle, nous tenions à respecter nos engagements auprès des institutions de Saint-Sébastien, la ville qui nous accueille et la Real Sociedad. De l'autre côté de la Bidassoa, les retours sont très positifs. Il en va du rayonnement de l'Aviron Bayonnais au Pays Basque sud".

"Les joueurs souhaitent jouer à Anoeta:
à leurs yeux, ce match constitue un événement"

A dix jours de la rencontre à l'enjeu sportif capital, Manu Mérin y voit enfin l'opportunité de "casser la routine. L'équipe reste sur deux défaites consécutives à Jean-Dauger (Toulon et Bordeaux-Bègles). Et en parallèle quatre succès pour autant de match organisés à Anoeta. Tout le monde, les joueurs en premiers, attendent une forte mobilisation des forces vives de l'Aviron Bayonnais et plus généralement de tous ceux qui aiment ce club. Que l'on joue à Anoeta ou à Jean-Dauger, on joue devant notre public. Il s'agit d'une mobilisation de tous les instants. Les joueurs en ont besoin. Dans le sport de haut-niveau, tout compte".

A ce jour, plus de 15000 billets ont été écoulés. Les places sont toujours en vente en cliquant ici, dans les Boutiques du club et les points de vente habituels. Jusqu'à jeudi soir, la Peña Baiona tient des permanences pour le déplacement en bus de 18h à 20h dans son local du stade Jean-Dauger. Enfin, des aller-retours bus+topo sont assurés par le Basque Bondissant depuis plusieurs villes de la Côte Basque (renseignements en cliquant ici).

Crédit photo: Jean-Daniel Chopin/SO