19/03/2014 - Christian Lanta: "Ce contexte, on le connaît !"
Christian avant tout, la victoire d'Oyonnax a-t-elle modifié vos plans de fin de saison?
Sincèrement, pas du tout. Nous pensions tous qu'Oyonnax gagnerait à Biarritz. La bonne surprise aurait été qu'ils y perdent. Dieu sait que malgré tout ce qui a été dit ou écrit, Biarritz a joué le jeu. Tout va se jouer sur les cinq derniers matches. Il faut gagner les rencontres à domicile, c'est clair. Je l'ai souvent dis et je le pense : il ne faut rien attendre des autres, ce serait le mauvais calcul. Il ne faut compter que sur nous-mêmes et avoir cette fierté de gagner les matches qu'il faut gagner.

Encore donc un match à ne pas perdre...
C'est le même profil que tous les matches que nous jouons depuis décembre. Ce contexte, on le connaît depuis deux mois, on y a une accoutumance, on y a aussi nos repères malheureusement. De toute cette période, notre regret c'est Toulon, un match qu'on ne parvient pas à maîtriser alors qu'on le mène 9-0. On joue samedi cette très belle équipe de Bordeaux, ambitieuse. C'est un morceau de choix à Jean-Dauger. L'expression est connue et reconnue, nous n'avons pas droit à l'erreur, cela fait 15 jours qu'on prépare ce match. On connaît les forces de cette équipe, à nous d'être à la hauteur.

"Il ne faut rien attendre des autres, ce serait le mauvais calcul"

Craignez-vous plus particulièrement le volume de jeu de cette équipe bordelaise?
Avant de parler de volume, ce qu'impose Bordeaux, c'est un grand combat. Tout le monde évoque le jeu de Bordeaux. Mais son jeu, les Bordelais le construisent à partir d'un gros combat. Sur l'homme, les ballons au sol, en conquête, leurs bases sont très solides. C'est la partie du jeu où ils ont le plus progressé depuis la Pro D2. C'est en quoi cette équipe est dangereuse, elle laisse peu de place à l'attaque adverse. Sa conquête a énormément évolué : la touche est vraiment très bonne, leur mêlée s'est mise au niveau. C'est une équipe qui n'a pas beaucoup de faille. Avant de s'opposer à leur volume de jeu il faudra être très présent dans le combat si on veut les contrer. Le but du jeu ne sera pas de seulement contrer l'Union Bordeaux-Bègles mais bien de prendre l'initiative du jeu et d'imposer notre jeu.

Entre votre défense, l'une des meilleures du Top 14 sur la phase retour et leur attaque, l'opposition de style promet...
C'est ce qui fait le charme du rugby et des derbys. Les Bordelais ont aussi de la pression. Ils ne l'ont pas caché: en s'imposant ici ils s'ouvriraient les portes des phases finales. C'est un derby aquitain avec de forts enjeux pour les deux équipes, souhaitons que l'enjeu ne tue pas le jeu.

Le match: Bayonne (11e/43 pts) - Bordeaux Bègles (9e/50 pts), samedi à 18h30 au stade Jean-Dauger. Arbitre: Romain Poite (Midi-Pyrénées). Billets en vente à partir de 7€ pour les enfants et 11€ pour les adultes en cliquant ici.