24/02/2014 - Christian Lanta: "Nous n'avons plus le choix"
Christian, que vous inspire cette deuxième défaite de la saison à domicile face à Toulon (9-15)?
Je reste encore sur une grosse déception. Contre Toulouse, Clermont-Ferrand ou Brive, les joueurs s'étaient lâchés, ils avaient enchaîné. Là, mis à part les 10 dernières minutes, on est en dedans. En terme de possession et d'occupation, on est largement devant. Mais on n'a ni le jeu ni l'efficacité pour battre Toulon. Une fois de plus, nous sommes confrontés à ce problème de concrétisation, on ne marque pas assez. La déception est d'autant plus grande qu'à moins d'une amnésie passagère, les Toulonnais ne nous ont jamais inquiétés, ils se sont nourris de nos fautes. Je pense d'ailleurs que Bernard Laporte ne se plaindra pas de l'arbitrage sur cette rencontre.

"Les Toulonnais ne nous ont jamais inquiétés: ils se sont nourris de nos fautes"


La mission du maintien passait par un sans-faute à domicile... 
La situation se complique: le maintien passe désormais par ne plus perdre un match à Jean-Dauger et aller en gagner un à l'extérieur.

Le derby se profile dimanche. Avez-vous fait une croix sur cette rencontre?
Nous sommes en quête de victoire: qu'il s'agisse de Biarritz ou d'un autre adversaire, je tiendrais le même discours. Dans notre situation, nous n'avons plus le choix. Un derby c'est un derby, un match à impérativement gagner.