13/02/2014 - Ch. Lanta: "Dans ce Championnat, avec une victoire à l'extérieur, vous re-basculez dans le haut du tableau" Christian Lanta, compte-tenu des résultats enregistrés chaque week-end, ne pensez-vous pas que le maintien pourrait se jouer pour la première fois autour de cinquante points ?
Le maintien, ce sera au-delà des 50 points. A mon avis ça va se jouer autour de 52, 53 voire 54 points. Ce Championnat est exceptionnel. Et si je dis exceptionnel, c'est que le terme est adapté. Nous (12e), avec 38 points, on est quasiment "à rien" d'une sixième place (Grenoble, 45 points). Regardez, Bordeaux (42 points) qui domine totalement en ce moment, qui fait peur à tout le monde mais qui n'est qu'à quatre points devant nous, pas plus... Dans ce Championnat, avec une victoire à l'extérieur, vous re-basculez dans le haut du tableau. Il n'y a pas de ventre mou.

Est-ce le Top 14 le plus dur de ces dernières saisons ?

A l'évidence oui. Les autres saisons, il y avait toujours une, deux, trois équipes qui ne se limitaient qu'au maintien. Ce n'est pas le cas cette année. Le niveau de jeu s'est élevé. La défense a pris le pas sur l'attaque, les règles sont difficiles, il y a les arbitrages. Et il y a les "doublons", l'état des terrains qui font que ça se nivelle encore plus à cette période de la saison. C'est difficile pour tout le monde. Tout se joue à peu de choses. Si nous n'avions pas cette défaite chez nous contre le Racing (16-19, 6e journée), on soufflerait…

Finalement, avec quatre matches encore à jouer chez lui l'Aviron a les moyens d'obtenir les quatre victoires, les seize points qui lui assureraient son maintien ?
Oui, quatre voire cinq victoires (il sourit). On n'aura pas le droit à l'erreur. Mais ce qui est sûr, c'est que comme beaucoup d'équipes, on a notre destin entre les mains. Et c'est ce qui nous rend fort. On a une équipe qui le montre, même avec nos difficultés, on ne joue pas avec la peur de perdre, on s'exprime. Il y a de plus en plus de confiance dans notre force collective. A nous de continuer et de trouver, surtout, de l'efficacité.

Quelles sont vos ambitions avant le déplacement à Colombes face au Racing Metro ?
On va au Racing, qui est allé faire un très bon match nul à Perpignan (19-19) malgré l'absence de plusieurs internationaux, sans complexe. S'il y a un match où il n'y a rien à perdre c'est celui-là. Dans ce Championnat, on ne peut pas faire d'impasses. L'objectif sera de prendre un point au minimum.

Source: lequipe.fr