04/02/2014 - Guillaume Rouet: "Une très bonne expérience"
A 25 ans, Guillaume Rouet, le demi de mêlée de l'Aviron Bayonnais, a vécu samedi à Madrid sa première sélection internationale sous la tunique espagnole face à la Russie (championnat d'Europe des Nations). Une expérience 

Espagnol d'adoption par l'intermédiaire de sa grand-mère, Guillaume Rouet, le demi de mêlée de l'Aviron Bayonnais, a profité du dernier week-end sans match de Top 14 pour rejoindre la sélection nationale espagnole et goûter à sa première sélection face à la Russie (25-28). "C'était tout nouveau pour moi, je ne connaissais pas grand monde si ce n'est quelques joueurs avec qui j'avais joué à Bayonne. C'est un rugby différent mais ça reste une très bonne expérience entouré d'une belle bande de copains. Les Espagnols ont une autre approche du rugby, c'est intéressant". En grande partie composée de joueurs issus des équipes françaises (Top 14, Pro D2, Fédérale 1), l'équipe nationale espagnole participe actuellement au championnat d'Europe des Nations qualificatif pour la prochaine Coupe du Monde en Angleterre (2015). "Pendant la semaine, l'encadrement attend de nous qu'on les guide. Le sélectionneur (Santiago Santos) nous fait part de ses idées, on lui donne notre avis, il reste très à l'écoute". 

Un Rouet peut en cacher un autre


Samedi après-midi, en marge de la 6e journée d'une compétition débutée il y a deux ans, les Leones espagnols se sont inclinés face à la Russie. Remplaçant au coup d'envoi, Guillaume Rouet, entré en jeu juste après la pause, est l'un des artisans du retour des Espagnols menés 23-11 à l'heure de jeu et seulement défaits 25-28: "Physiquement, les Russes étaient très solides. En mettant un peu de rythme, soit tu te faisais découper, soit il y avait des décalages. On a su les trouver en deuxième mi-temps". De retour à Bayonne pour renouer avec le Top 14 ce samedi soir face à Brive, il a cédé sa place en sélection de numéro 9 à son frère Sébastien, formé également à l'Aviron, aujourd'hui demi de mêlée à Narbonne et qui intègre le groupe ibérique pour affronter la Belgique ce week-end. "Cela reste une semaine intéressante à vivre, si je peux y retourner quand on ne joue pas avec l'Aviron, ce sera avec grand plaisir".