30/12/2013 - La gazette: les chiffres parlent d'eux-mêmes L'info. Les succès face au Stade Toulousain sont aussi rares qu'empreints d'émotions partagées. Alors autant les savourer. Depuis 2005, c'est seulement la troisième victoire des Ciel et Blanc sur ses terres de Jean-Dauger face aux champions toulousains. Dans une ambiance de fête et de liesse, les Bayonnais ont signé de la plus belle des manières leur sixième succès de la saison. Au classement, les Bayonnais remontent à la 12e place, avec un point d'avance sur Oyonnax et un de retard sur Perpignan, le futur adversaire des Ciel et Blanc.

Les statistiques. Elles sont forcément bonnes à l'issue d'une rencontre intense et dominée en grande partie par les Ciel et Blanc: au niveau de la possession, les Bayonnais ont eu le ballon en main 57% de la rencontre. Sur la domination territoriale, ce chiffre monte à 61%. En deuxième mi-temps, les Toulousains n'auront passé que 27 secondes dans le camp de l'Aviron. Cette rencontre a également été marquée par un record pour le club: en dépit d'une pelouse et d'un ballon rendu glissant, seulement deux en-avants ont été commis (jusqu'à présent le record était de 4). Enfin les joueurs bayonnais n'ont été pénalisés qu'à 7 reprises (contre 14 pénalités pour le Stade Toulousain) et ont remporté 4 ballons en mêlées fermées sur introduction haut-garonnaise.


Bayonne-Toulouse: le résumé de la rencontre par AvironBayonnais


La phrase. "On a peut-être trouvé là le match-référence après lequel toute l'équipe courait depuis le début de la saison. Au niveau des avants, il y a eu une énorme solidarité. Nous avons beaucoup travaillé certains secteurs du jeu d'avants depuis l'arrivée à nos côtés de Jean-Michel Gonzalez. Ce match est une récompense pour tout le monde. Il y avait beaucoup d'émotion chez lui à la fin de la rencontre, il a le Pays Basque dans la peau, c'est quelqu'un de vrai". Dewald Senekal, deuxième ligne de l'Aviron Bayonnais.

L'infirmerie. Entré en jeu en début de deuxième mi-temps, le demi de mêlée Guillaume Rouet a du céder sa place en fin de match touché à la cheville. Les examens complémentaires qu'il a passés ce lundi ont décelé une entorse du ligament latéral externe de la cheville droite. Il est dès à présent forfait pour le déplacement à Perpignan samedi. Le troisième ligne Dwayne Haare qui devait entamer la rencontre au poste de flanker s'est blessé à l'échauffement (aponévrose du mollet) et devra rester aux soins cette semaine. Du côté des bonnes nouvelles, l'ailier fidjien Saïmoni Vaka ne ressent quasiment plus de douleurs de son genou blessé (entorse) alors que le numéro 8 tongien Opeti Fonua et le pilier sud-africain JC Janse Van Rensburg poursuivent leur rééducation.



Le prochain adversaire. Samedi soir (18h30), l'Aviron Bayonnais se déplace à Perpignan. Un seul petit point sépare les deux formations dans ce milieu de tableau de Top 14 particulièrement étriqué. Comme les Ciel et Blanc avant eux, les Catalans ont réalisé une belle performance ce week-end au stade Jean-Bouin en décrochant un point de bonus défensif face au Stade Français (19-12). Avec déja deux défaites à domicile (Stade Français et Clermont), les Perpignanais, qui prennent également part à la Coupe d'Europe, n'ont plus le droit à l'erreur sur leurs terres.

Le match: Perpignan-Bayonne, samedi à 18h30. Arbitre: Patrick Péchambert (Périgord-Agenais). Match aller: 31-20 pour Bayonne.