Billetterie AB/BRIVE
 30/12/2013 - Jean Monribot: "J'espère qu'il va servir de déclic"
Jean, quel sentiment prédomine au lendemain de ce succès ?
Ce match, on l'attendait depuis longtemps, j'espère qu'il va servir de déclic pour la suite de la saison. Tout le monde a pris du plaisir: les joueurs, le staff et j'espère les supporters. Jusqu'à présent on avait toujours connu des passages à vide lors de nos matches, là il fallait réaliser une performance sur 80 minutes. On n'avait jamais réussi à le faire cette saison et nous y sommes parvenus. Le match est plein, on su le construire, c'est important. Bien sûr il y a la victoire qui nous fait plaisir mais la manière est toute aussi essentielle.

Face, qui plus est, à un adversaire de taille…
C'était quand même le Stade Toulousain avec de grands joueurs sur la pelouse. On a passé la majeure partie de la rencontre dans leur propre camp, sans jamais s'affoler et en cherchant à marquer des essais. Si les Toulousains ont mal joué, c'est peut-être aussi qu'on a réussi à les faire déjouer. 

"La force du groupe c'est, en dépit des échecs des buteurs, d'y avoir toujours cru"

La faillite des buteurs vous a-t-elle perturbée ?
C'est le rugby, les buteurs nous permettront de gagner d'autres rencontres. La force du groupe c'est, en dépit de ces échecs, d'y avoir toujours cru. Depuis quatre semaines on sent que quelque chose se passe au sein du vestiaire, il nous a fallu du temps, maintenant ça se passe très bien. 

Dans 5 jours se profile le déplacement à Perpignan. Avec quelles ambitions abordez-vous ce rendez-vous ?
Perpignan sort d'un gros match au Stade Français, à Aimé-Giral on les connaît intraitables. Il y a une euphorie, on doit travailler dans la continuité pour y réaliser une bonne performance.