30/10/2013 - Christian Lanta: "Il faut la valider au Stade Français"
Christian Lanta, le manager sportif de l'Aviron Bayonnais, revient sur la victoire de ses joueurs face à Montpellier (24-19).
Une prestation qui attend désormais confirmation, ce week-end, à Jean-Bouin

Christian, comment abordez-vous ce prochain match contre le Stade Français ?
Vendredi soir face à Montpellier, nous avons renoué avec la victoire. On y a mis de la qualité collective avec de l'efficacité, quand il le fallait nous avons toujours su reprendre le score. C'est un match très encourageant. Il faut le valider au Stade Français par une très belle performance et nous pourrons faire un vrai bilan de ces deux matchs et voir où en est l'équipe. En tout cas l'ambiance est bonne, on travaille bien, il y a des entraînements de qualité et tout cela est plutôt de bon augure. 

Quand vous dites « une belle performance », est-ce dans la manière de jouer ou dans le résultat ?
Dans les deux, tactiquement le match a été très bien mené. Le rugby est un sport intelligent. Il faut s'adapter aux conditions atmosphériques et à un adversaire. Chaque adversaire à ses points forts et ses points faibles. Et s'il y a une performance à retenir, c'est notre adaptation technique dans ce match. Moi ce que j'appelle du jeu, c'est ce que j'ai vu vendredi soir, c'est-à-dire un jeu intelligent. Le rugby est le seul sport où l'on peut jouer au pied et à la main et je crois que l'on a bien su alterner lors de ce dernier match. On a pris l'avantage sur le jeu au pied, ça fait parti de nos points forts. Et même si Montpellier est revenu au score, on a su les battre, la victoire est très logique.

"La nouveauté, c'est cette mêlée très importante que nous avons gagnée.
Cela va amener de la confiance"


Est-ce qu'il y a des choses à revoir sur la conquête en touche notamment ?
Il s'agit là d'une remise en cause de semaine en semaine. On avait depuis deux ou trois matchs une excellente touche, là on s'est un petit peu perdu mais franchement ce n'était ni un problème de coordination ou de qualité, c'était plus un problème d'annonce. On a évidemment insisté sur ce point cette semaine. Tout le monde l'a souligné, la mêlée est plutôt en progrès. La nouveauté, c'est qu'il y a eu une mêlée très importante dans ce match et on l'a gagnée. Cela va amener de la confiance au huit de devant pour récidiver ce genre de performance.

Est-ce qu'il a été facile de remobiliser l'effectif pour défier le Stade Français samedi soir ?
On est dans la continuité, en tout cas c'est mon ressenti et tel a été le discours. Au retour dans le vestiaire vendredi dernier, au-delà de la satisfaction qu'exprimaient les joueurs, les discours étaient tout de suite portés sur le déplacement au Stade Français. 

Comment éviter le double visage de l'Aviron qui n'a réalisé qu'une seule sortie probante cette saison à l'extérieur, à Toulon (18-12)? 
Tout simplement jouer dans la continuité de Montpellier. Les 80 minutes ont été "pleines", nous ne sommes jamais sortis de notre schéma de jeu. Souvent, nous disputions de très bonnes premières mi-temps et ensuite on sortait de ce qu'on faisait. Dans ce que nous avons validé contre Montpellier, c'est tout simplement évoluer dans la continuité. C'est en tout cas ce processus là qu'on met en jeu et dans lequel on va continuer.

Le match: Stade Français-Paris/Bayonne, samedi à 20h35 au stade Jean-Bouin. Arbitre: Alexandre Ruiz (Languedoc)