16/09/2013 - La gazette: 358 jours d'invincibilité à Jean-Dauger

L'info : Christophe Deylaud l'avait annoncé dans la semaine: ce match serait le premier sommet de la saison à Jean-Dauger. Les 11600 spectateurs qui avaient bravé des conditions devenues au fil des minutes épouvantables l'ont noté: face au Racing-Metro 92 et sa constellation de stars du rugby, la tâche était ardue. Plus physiques et parfaitement organisé derrière leur ouvreur Jonathan Sexton, les Franciliens ont signé là leur premier succès de la saison à l'extérieur (16-13). Une victoire qui, logiquement, devrait en appeler d'autres.

La stat : 358 jours d'invincibilité sont tombés samedi soir à Jean-Dauger. Le Racing-Metro 92 a ainsi remplacé le Stade Toulousain, dernier vainqueur à Bayonne en septembre 2012. Les partenaires de Mark Chisholm espéraient pourtant voir leur pelouse inviolée une saison supplémentaire. Las, le sens tactique des Franciliens, si habiles face au vent et désormais vainqueurs à Bayonne depuis trois saisons, en a décidé autrement.

 

La phrase : "J'assume complètement mes deux erreurs: je cafouille le coup de pied de renvoi juste après notre essai, sur la même action je me fais sanctionner, ils reviennent de suite à 4 points, à ce niveau c'est trop. Je le prends pour moi. C'est un tournant du match alors qu'on avait les clés de la rencontre". Julien Puricelli, troisième ligne de l'Aviron Bayonnais

L'infirmerie : Gros coup dur samedi soir pour la ligne d'attaque bayonnaise avec la blessure au genou gauche du centre international fidjien Gabi Lovobalavu. Son indisponibilité est évaluée à 5 à 6 semaines. Autre blessé, le capitaine Mark Chisholm touché à la main, il est forfait pour le déplacement à venir à Toulon. Le pilier droit Gert Muller soigne toujours ses cervicales avec, à ses côtés, à l'infirmerie l'ailier Saïmoni Vaka (genou), le polyvalent ouvreur ou demi de mêlée Mathieu Bélie (acromio) et le talonneur Anthony Etrillard (sternum).

Le prochain adversaire : Samedi à 18h30, l'Aviron s'en va défier le champion d'Europe en titre et vice-champion de France, le favori numéro un pour le titre de champion de France, le RC Toulon dans son stade Mayol. Une nouvelle armada se présente face à des Bayonnais animés par le désir d'effacer les dernières prestations à l'extérieur. "On a pris 100 points entre Toulouse et Clermont, constate Julien Puricelli, essayons de présenter un autre visage".