14/09/2013 - L'Aviron est tombé sur le roc francilien

En quête d'un premier succès à l'extérieur cette saison, le Racing-Métro a réussi à braver la pluie s'abattant sur Jean-Dauger pour venir à bout de Bayonne (16-19), samedi, en clôture de la 6e journée de Top 14. Les Franciliens restent malgré tout en milieu de tableau (8e) alors que l'Aviron garde sa place de premier de non-relégable après ce premier revers de la saison à domicile.

Les joueurs du Racing-Métro se sont présentés à Jean-Dauger avec l'intention de faire enfin bonne figure cette saison loin de leurs bases. Leurs deux premiers déplacements  avaient été sanctionnés par de sévères défaites à Toulon (41-14)  et à Toulouse (30-6). Face à Bayonne, la mission d'un rachat à l'extérieur ne s'annonçait pas facile, le club basque étant invaincu depuis près d'un an sur son terrain. La mission a finalement été réussie avec un court succès (16-19) acquis dans des conditions climatiques difficiles.

En l'absence d'occasions d'essais, la première période se résume à un duel de buteurs sous la pluie. Par deux fois, Jonathan Sexton (19e, 38e) place le Racing en tête au tableau d'affichage avant la réponse de Martin Bustos Moyano (34e, 40e), crédité d'un échec initial (4e). Au retour des vestiaires, la pluie tombe avec davantage d'intensité et provoque un deuxième échec en longue distance du buteur argentin de l'Aviron qui corrige le tir quatre minutes plus tard (9-6, 47e), mais Sexton lui réplique immédiatement pour égaliser (9-9, 51e). L'approche de l'heure de jeu opère un premier basculement dans cette rencontre bridée par la présence d'une forte pluie qui empêche les grandes envolées. Lisiate Fa'aoso, emporté par tout son pack, inscrit le premier essai de la rencontre transformé par Bustos-Moyano (16-9). Sur le coup de pied de renvoi, le Racing revient dans le camp bayonnais (pénalité de Sexton) et, après plusieurs temps de jeu, revient à la marque grâce à un essai de Camille Gérondeau qui scelle définitivement le succès des franciliens.