12/09/2013 - "Le Racing? La meilleure équipe que l'on ait vue"

Pour Christophe Deylaud, l'entraîneur des trois-quarts bayonnais, l'Aviron Bayonnais s'apprête à relever son plus gros défi du début de saison
ce samedi soir à Jean-Dauger

 

Christophe, on vous a laissé très remonté à l'issue de la défaite à Brive (10-17). La colère est-elle passée ?
Nous ne sommes pas satisfaits du match de dimanche, on a été pris par une équipe de Brive plus généreuse, meilleure dans l'engagement. C'est pourtant la base de notre sport. Depuis lundi, nous essayons de trouver le pourquoi du comment nous n'avons pas été au niveau. Nous en avons discuté avec certains joueurs. Avec Christian, aussi, on s'est demandé pourquoi ? Pourquoi on n'arrive pas à avoir la même équipe que l'on joue à domicile ou à l'extérieur ? Si on est incohérent dans le jeu, ce n'est pas seulement de la faute des joueurs, nous avons aussi notre part de responsabilité. Est-ce que dans les consignes que nous avons données cela a été bien perçu ? On a peut être un pu flotté, tout le monde doit se mettre dans le bon sens pour emmagasiner nos consignes.

"Les rares occasions, il faudra les mettre au fond"

 

Redoutez-vous cette équipe du Racing-Metro que les observateurs jugent encore en rodage ?
Qu'ils restent endormis encore une journée, après ils feront ce qu'ils voudront ! (il éclate de rire) Jusqu'à ce jour, du moins à l'analyse vidéo et sans langue de bois, c'est la meilleure équipe que l'on ait vue. Ils produisent beaucoup de jeu, les matches se résument à "attaque-défense", ils ont le ballon avec, c'est vrai, quelques difficultés au moment de concrétiser. Le jour où ils vont régler ces détails, ça va faire mal. A nous de savoir parer à cette équipe qui va produire beaucoup de jeu. Les rares occasions, il faudra les mettre au fond.

Des trois matches à domicile de ce début de saison, est-ce le plus compliqué ?
Clairement, il n'y a pas photo. Oyonnax, on l'avait bien préparé, on savait qu'avec toute la confiance qui les porte depuis la Pro D2 cela allait être une équipe solide. Perpignan venait de perdre à domicile, ils étaient un peu dans le doute. Là on tombe sur l'une des meilleures équipes françaises si ce n'est, en termes de jeu, la meilleure. On a des craintes, comme à chaque match. De la peur ? Non, elle ne doit pas exister sur un terrain de rugby. On est au début du championnat, essayons de continuer à mettre en place notre jeu.

Le match: Bayonne-Racing Métro 92, samedi à 20h35 au stade Jean-Dauger. Billets disponibles à partir de 15€ en cliquant ici.