Billetterie AB/BRIVE
 01/09/2013 - Christian Lanta: "Ne ciblez pas les entraîneurs!"

A l'issue de la rencontre de samedi face à Perpignan, Christian Lanta, le manager sportif de l'Aviron Bayonnais, également "doyen des entraîneurs du Top 14" s'est longuement exprimé sur la gestion de son effectif avec la série de trois matches à disputer dans la même semaine

C'est actuellement LE gros casse-tête de beaucoup d'entraîneurs du Top 14: comment parvenir à faire disputer trois rencontres de championnat en à peine 8 jours? Christian Lanta, qui dès ce dimanche après-midi a convoqué son effectif pour un entraînement en vue de la préparation du déplacement à Clermont-Ferrand mercredi, pointe du doigt les choix imposés aux équipes (1).

"Je suis le plus vieux, j'ai toujours entendu les entraîneurs se plaindre du calendrier, je suis surpris que trente ans après, on n'ait pas trouvé de solutions. On a beau tout essayer d'expliquer: le calendrier, la mise à disposition des joueurs, etc… Cet enchaînement dessert le rugby et son image. Mis à part les gros effectifs, chaque équipe tentera de faire au mieux. En parallèle, la Ligue nous recommande de ne pas faire jouer plus de deux matches sur trois aux joueurs. Ce n'est pas bon pour le rugby. Pour l'entraîneur, d'un point de vue déontologique et éthique on le vit mal, ce n'est pas l'esprit sportif. Je regrette que de telles solutions amènent à remettre en question l'esprit sportif qu'il doit y avoir dans ce Top 14"

"Je regrette que de telles solutions amènent à remettre en question l'esprit sportif qui doit régner dans ce Top 14"

Comme d'autres équipes face à cet enchaînement d'échéances, l'Aviron Bayonnais aborde le déplacement à Clermont-Ferrand en renouvelant largement son effectif: "il est évident qu'on ne remettra pas sur le terrain dans quatre jours les garçons qui ont joué 80 minutes ce samedi. Ce serait suicidaire, c'est une question de santé et de sécurité de la personne. On suivra les prérogatives du Président de la commission médicale de la Ligue. Le rugby est de plus en plus dur : ce n'est pas banal aujourd'hui de rentrer sur un terrain, je pense aux joueurs qui ont fait 80 minutes ce week-end, je leur souhaite bonne chance s'ils doivent rejouer dès mercredi!".

"Les entraîneurs de Top 14 sont autrement plus responsables et lucides que les organisateurs de ce championnat"

En parallèle, Christian Lanta balaye d'un revers l'idée d'une impasse réalisée en Auvergne: "ce serait une impasse si volontairement on faisait les choses: c'est cette organisation des matches qui nous amène, nous les entraîneurs, à être obligé de faire des choix et d'agir ainsi. Ce sont des choix qui vont à l'encontre de l'esprit sportif. Il n'y a pas un entraîneur en Top 14 qui a envie de ne pas jouer un match à fond, ça n'existe pas. Les circonstances nous amènent à le faire. Alors ne ciblez pas les entraîneurs et ciblez qui de droit. Les entraîneurs de Top 14 sont autrement plus responsables et lucides en agissant de la sorte et en protégeant la santé de leurs joueurs que les organisateurs de ce championnat".

 

(1) A travers une recommandation, la Ligue Nationale de Rugby incite les clubs à ne pas faire disputer plus de 160 minutes aux mêmes joueurs dans la semaine.