31/08/2013 - L'Aviron repart de l'avant!

Grâce à son succès face à l'USAP (31-20), Bayonne s'est replacé dans le trio de tête du championnat

Après une première période entamée tambour battant, le centre bayonnais Gabi Lovobalavu répondant par un essai à un drop de Camille Lopez qui avait ouvert le score après 25 secondes, le spectacle devenait un peu plus terne. Aux pénalités de Martin Bustos Moyano succédaient celles de Camille Lopez pour un score serré à la pause (13-9).

Les Catalans, qui après s'être payés le scalp (26-23) de Castres, le champion de France en titre, avaient chuté à domicile face au Stade Français et aux drops de Plisson, cédaient du terrain d'entrée de seconde période en raison de leur indiscipline. Deux pénalités de Martin Bustos-Moyano et trois cartons jaunes (Vahaamahina, Mafi et Mjekevu) en dix minutes faisaient perdre le fil du match à des Catalans très fébriles.

 

Une supériorité numérique qui donnait l'occasion aux Ciel et Blanc de prendre le large, à l'image de Joe Rokoçoko exploitant un ballon le long de la ligne pour marquer un deuxième essai (24-9, 56e). Malgré ce handicap, les Perpignanais se rapprochaient grâce au pied de Lopez, mais Scott Spedding, après une percée consécutive à un service impeccable de Mike Phillips, donnait à l'Aviron un bonus offensif (31-15, 68e).

Si le public de Jean-Dauger croyait au doublé deJoe  Rokoçoko - un essai invalidé par l'arbitre après video -, c'est James Hook, qui privait les Bayonnais du point supplémentaire en plongeant en coin (31-20, 75e) juste après le carton jaune de Scott Spedding.

Perpignan, qui recevra mercredi Grenoble, vainqueur (28-26) du champion d'Europe, Toulon, devra retrouver le chemin de la victoire pour ne pas sombrer en zone de relégation. L'Aviron se déplacera de son côté à Clermont, auteur de sa première victoire bonifiée (38-19) sur le Stade toulousain, qui le précède au classement du Top 14.