26/08/2013 - La gazette de l'Aviron: "Nous sommes frustrés"

L'info. A Toulouse samedi, l'Aviron a concédé sa première défaite de la saison avec un score lourd (3-40) qui ne reflète pas la physionomie de la rencontre. A la lutte jusqu'à la mi-temps (3-12et trois échecs au pied de Martin Bustos-Moyano), les Bayonnais ont cédé en encaissant quatre essais entre la 40e et la 60e minute de jeu. Dommage car les 40 premières minutes semblaient très encourageantes.

La statistique. Signe que cette rencontre face à Toulouse n'a jamais atteint des sommets d'intensité, le temps de jeu effectif est l'un des plus maigres de ces dernières saisons : moins de 26 minutes (25'58). Pour mémoire, la saison dernière un seul match avait été marqué par un temps de jeu si pauvre, il s'agissait du derby retour Bayonne-Biarritz (6-6). Au niveau des individualités, Jean Monribot s'est distingué avec 16 plaquages réussis pour autant de tentés. Enfin, si les joueurs bayonnais avaient été les meilleurs élèves du Top 14 en matière de discipline lors de la première journée (6 fautes concédées), cette fois ils se sont fait pénalisés à 13 reprises.

La phrase. « La défaite nous fait mal mais il faut la relativiser : nous ne serons pas la seule équipe à nous incliner à Toulouse cette saison. Nous sortons frustrés de ce genre de rencontres sans aucun rythme, il y avait la place pour faire mieux. Ici (à Toulouse), peu d'équipes pourront en dire autant cette saison encore » Scott Spedding, arrière de l'Aviron Bayonnais.

L'infirmerie. Un blessé à signaler au sortir de cette rencontre : le troisième ligne Julien Puricelli (lésion myo aponévrotique des ischio-jambiers) est à l'arrêt cette semaine. Le deuxième ligne Mark Chisholm (tendon d'Achille) entame la phase de réathlétisation alors que l'ailier Saïmoni Vaka (genou) intègre le CERS de Capbreton pour y poursuivre sa rééducation. Le polyvalent 9-10 Mathieu Bélie soigne toujours son épaule (luxation acromio-claviculaire). Un retour à signaler, celui du troisième ligne Guillaume Bernad, remis de son entorse à la cheville, qui s'entraîne normalement.

Le prochain adversaire. Samedi à 20h30, l'USA Perpignan débarque à Jean-Dauger. Défaits sur leur pelouse à la dernière minute ce week-end par le Stade Français-Paris, les Catalans auront à cœur de se racheter et de rattraper les points perdus. Qualifiés pour la Coupe d'Europe, les hommes de Marc Delpoux sont des prétendants aux six premières places à l'issue de la saison. Du côté bayonnais, avant d'enchaîner par deux déplacements à Clermont-Ferrand (4 septembre) et à Brive (8 septembre), il conviendra de se reprendre et d'effacer la triste prestation toulousaine.