15/05/2013 - Saïmoni Vaka: "Il me tarde d'y être"

Au cours de cette intersaison, nous vous permettons de découvrir chaque semaine l'un des nouveaux joueurs appelé à rejoindre le collectif bayonnais. Pour débuter, rencontre avec l'ailier Fidjien Saïmoni Vaka (25 ans, 1,80m, 83 kg)

Arrivé en France et plus précisément à Agen voilà six saisons, Saïmoni Vaka s'apprête à boucler ses valises, quitter le Lot-et-Garonne et prendre, à l'image de Jean Monribot, Opeti Fonua ou Gert Muller la direction de la Côte Basque. "Depuis mon arrivée, je n'ai connu et vu qu'Agen (sic). Venir ici à Bayonne, c'est un défi, découvrir un nouveau club, un nouveau cadre de vie. J'espère maintenant m'intégrer le plus rapidement possible". Avantage non négligeable pour l'adaptation de l'ailier Fidjien auteur de 14 essais au cours des deux dernières saisons, il a côtoyé durant six saisons le duo d'entraîneurs Christian Lanta et Christophe Deylaud. "Je les connais un peu, je les apprécie" dit-il en souriant. "Du coup je sais à peu près comment joue Bayonne...".

Aussi séduit par le projet sportif que le cadre de vie ("c'est ce qui a fait la différence"), Saïmoni Vaka brule d'impatience à l'idée d'évoluer aux côtés de l'une de ses idoles, Joe Rokoçoko. "Il y a deux joueurs que j'adore: Joe et Rupeni Caucaunibuca. Au moins j'aurai eu la chance de jouer avec les deux. C'est un honneur de porter le même maillot que Joe, beaucoup de joueurs fidjiens rêvent un jour d'évoluer avec lui". Remis de sa fracture de l'avant-bras contracté début mars, Saïmoni Vaka poursuit actuellement sa rééducation et sera présent pour la reprise, aux côtés des nouveaux joueurs, le 1er juillet prochain. "Il me tarde déjà d'y être".