05/05/2013 - Christian Lanta: "Nos bases sont crédibles"

Christian, quel est votre bilan de votre première saison à Bayonne ?
La première moitié de saison est difficile avec ces trois défaites à domicile. Le derby remporté à Aguiléra (15-16) est un moment important, il nous permet de nous relancer. A partir de décembre et notamment de la double confrontation contre les London Wasps, nous avons stabilisé un groupe, petit à petit on est monté en qualité. Le collectif s'est amélioré et par conséquent nos carences offensives de la première partie de saison ont été réglées. A partir de là nous avons remporté les matches importants contre Castres (22-12) et Perpignan (13-10). Sur la phase retour, nous engrangeons beaucoup de points. La deuxième partie de saison nous permet de nous forger un état d'esprit, un collectif, d'enchaîner des moments très forts, nous avons progressé dans tous les secteurs du jeu. C'est une base intéressante pour attaquer la saison prochaine. Alors bien sûr qu'il y a toujours à progresser. Mais il y a l'envie de tout un collectif, nos bases sont crédibles.

Une saison était-elle nécessaire pour imposer vos méthodes et votre discours à ce groupe ?
Le groupe n'était pas en confiance, il fallait bâtir une confiance entre nous. Ce sont des choses qu'on n'improvise pas. Il fallait que les joueurs s'adaptent à nos méthodes qui étaient très différentes de ce qu'ils avaient pu connaître précédemment. De notre côté il fallait cerner et évaluer le groupe, voir les joueurs qui se détachaient dans le projet de jeu que nous voulions appliquer. Tout cela a pris du temps. Mais il ne faut pas le regretter, il était très difficile de faire autrement. Nos bases sont là aujourd'hui, elles ne sont pas suffisantes mais elles y sont. Et cette période était donc nécessaire.

En retour, estimez-vous avoir eu l'adhésion des joueurs ?
Je n'ai pas beaucoup de qualités. Mais j'ai celles de la patience et de la ténacité. Cela tombe bien, Christophe (Deylaud) les partage. Sur le temps, nous croyions dans ce que nous faisions, on croyait dans ces garçons, on les voyait adhérer au fur et à mesure que la saison avançait. On est plutôt satisfait aujourd'hui. Nos sensations sont favorables, un nouvel état d'esprit est en train de naitre, les garçons qui avaient la peur de perdre au moment de rentrer sur le terrain sont aujourd'hui dans le positif, l'envie de gagner. Déjà d'avoir basculé de ce côté est très important. Cette 8e place doit être un ciment, elle doit nous amener à aller plus haut