30/03/2013 - Une entame manquée anéantit les espoirs bayonnais

Invaincu depuis trois matches, l'Aviron chute lourdement face à l'Union Bordeaux-Bègles (39-13) qui du coup a quasiment assuré son maintien en Top 14 portant désormais son avance sur Agen à 14 points à trois journées de la fin du championnat

Ce n'est pas encore fait, mais ça y ressemble grandement à voir les Bordelo-Bèglais au coup de sifflet final. L'UBB a encore régalé son public et vaincu la malédiction de Moga, où elle avait perdu tous ses matches cette saison. Cette fois-ci, la démonstration s'est déroulée en deux temps: vingt premières minutes de folie avec trois essais, puis une fin de match folle pour aller décrocher un nouveau bonus offensif, leur quatrième en un mois et demi, ce qui en dit long sur leur appétit.

D'abord noyé par trois essais d'Avei (3), Carballo (14) et Madaule (22-3, 20), les joueurs bayonnais se sont alors mis en mode "Anoeta", relançant et jouant sans complexe à l'image de l'insaisissable Marvin O'Connor, à point nommé au coeur pour réduire le déficit en essais suite à une mêlée jouée aux quinze mètres de le ligne unioniste (22-10, 25). La suite fût un peu moins enjouée, avec des défenses prenant enfin le pas sur les attaques et comme les buteurs manquaient de précision, le tableau d'affichage variait peu.

L'Aviron ne parvenait pas à troubler complétement l'Union, qui en fin de match, assurait le bonus offensif par le capitaine Clarkin, qui après un franchissement se jouait des derniers remparts bayonnais par une-deux avec Connor (75).

Les hommes de Christian Lanta et Christophe Deylaud finalement lâchaient prise une dernière fois après une percée de Le Bourhis sur soixante mètres qui ajustait un coupe de pied de recentrage dosé pour l'essai de la délivrance signé Madaule.

Julien Puricelli (troisième ligne de l'Aviron Bayonnais): "On ne peut pas se mettre à jouer à la 20e minute avec 22 points de retard au tableau d'affchage. Notre entame de match est catastrophique, on ne peut pas faire pire. La suite du match est plus conforme à notre jeu actuel, nous relançons de tous les côtés, parfois ça passe, d'autres fois on se heurte à la défense. Je suis surtout déçu pour les jeunes qui découvraient là le Top 14, nous devions leur montrer autre chose"