21/03/2013 - Christian Lanta: "On veut finir du mieux possible"

 

Christian, comment abordez-vous cette grande fête du rugby samedi à Saint-Sébastien face au leader du Top 14, le RC Toulon ?
Dans une saison, accueillir le leader c'est toujours un instant particulier. Le club a fait ce qu'il fallait, on accueille Toulon dans un endroit exceptionnel, Anoeta, à Saint-Sébastien. Cela rajoute au prestige de cet évènement. Au niveau sportif Toulon est une référence, à nous de prouver que les progrès accomplis depuis quelques temps, on peut les valider devant cette équipe. Il est évident que nous ne sommes pas favoris. Mais le sport et le rugby sont faits pour faire tomber les favoris. Si on les joue 10 fois ils nous battront 9 fois. Je le disais encore aux joueurs ce mercredi, on peut les battre une fois. C'est samedi à Anoeta, c'est à nous de nous surpasser. On doit avoir l'ambition de remonter dans ce classement, c'est important que l'Aviron finisse fort ce championnat.

A quel niveau est-ce important ?
Même si le maintien est acquis, on ne peut pas se satisfaire d'une 11e place. C'est un groupe en devenir, il faut impérativement remonter dans ce classement.  Il y a de vrais enjeux pour Bayonne de bien finir cette saison. On reçoit à trois reprises, on se déplace seulement deux fois, le calendrier nous est favorable, on doit bien l'assumer. On veut finir du mieux possible.

Existe-t-il chez les joueurs un sentiment de revanche par rapport à la déconvenue du match aller (59-0) ?
Je n'avais pas mis l'équipe dans les meilleures conditions, j'avais aligné des jeunes joueurs, d'autres qui revenaient à la compétition et qui relevaient de blessure. L'effectif n'était pas assez homogène, Toulon sortait de la Coupe d'Europe, ils évoluaient sur un rythme international, on avait passé une mauvaise soirée. Cinq jours plus tard on battait Bordeaux, la preuve il n'y avait pas eu de traumatisme dans l'équipe. Il n'y a pas de sentiment de revanche, juste de la fierté à espérer battre Toulon.

Pensez-vous que vos joueurs, désormais libérés de la pression du maintien, pourront s'épanouir dans le jeu ?
On peut l'espérer. Le groupe est solide, il a envie de bien faire et réaliser quelque chose de bien... Il va y avoir énormément de monde, la finalité d'un joueur de rugby c'est de jouer des matches comme celui de samedi. C'est autant de confiance gagnée, de repères, de cohésion dans le jeu en vue du début de saison prochaine.