11/03/2013 - Guillaume Rouet: le bonheur simple

Guillaume Rouet est un joueur heureux: auteur d'un essai pour sa deuxième titularisation samedi à Agen (il est même passé tout près d'un doublé), le demi de mêlée de l'Aviron Bayonnais (24 ans, 1,72m, 70 kg), issu du centre de formation du club, a également prolongé son contrat d'une saison supplémentaire

Dans le vestiaire de l'Aviron ce samedi à Agen, calé entre ses deux potes Mathieu Ugalde et Marvin O'Connor, Guillaume Rouet est aux anges. Artisan du succès synonyme de maintien décroché en terre agenaise (20-30), le demi de mêlée de l'Aviron Bayonnais a signé son premier essai en Top 14 pour sa deuxième titularisation. "J'ai imité mon grand frère Sébastien (églement formé à Bayonne, passé ensuite par Pau, Lourdes et désormais à Saint-Etienne) qui il y a quelques années avait marqué contre Agen (en 2008)" savourait-il au moment de raconter son essai. "On avait vu à la vidéo que Balès (son adversaire agenais) portait beaucoup le ballon. Sur le ruck précédent je vois qu'il appelle un avant à l'intérieur, j'ai tenté l'interception, c'est passé, tant mieux".

"Je vois cette prolongation de contrat comme une récompense"

En l'absence de Mike Phillips (retenu avec la sélection galloise pour le Tournoi des VI Nations) et de Cédric Garcia (blessé aux adducteurs), Guillaume Rouet, formé à l'école de rugby d'Hasparren avant de suivre les pas de son frère à Bayonne en cadets, a joué sa carte à fond. Au point de convaincre Christian Lanta et Christophe Deylaud, les deux entraîneurs, de prolonger d'une saison supplémentaire son aventure en Ciel et Blanc. "Je suis vraiment content, à l'entame de cette saison je sortais de deux saisons galères perturbées par de graves blessures. Cette saison est quasiment complète. Les entraîneurs m'envoient un signe fort en me reconduisant le contrat, je suis content, j'espère apprendre et leur prouver qu'ils ont bien fait de me prolonger. Les années passées je n'ai pas eu ma chance, cette saison dès le derby aller fin septembre ils me font confiance, ce n'est pas donné à tout le monde. J'essaye de donner le meilleur de moi-même, je n'ai jamais triché, je vois cette prolongation comme une récompense".