09/03/2013 - A Agen, l'Aviron s'offre un succès salvateur

Dans un match au couteau, entre des Agenais qui disputaient leurs dernières chances de maintien et l'Aviron qui à l'inverse voulait assurer son avenir en Top 14, les Ciel et Blanc signent leur deuxième succès à l'extérieur de la saison (20-30) et s'assurent désormais une fin de saison sereine

C'était un match à ne pas perdre et l'Aviron Bayonnais ne l'a pas perdu. Conquérant en première mi-temps, plus attentiste en seconde, les hommes du duo Lanta-Deylaud ont offert à leurs entraîneurs un succès fort en symboles pour leur retour au stade Armandie d'Agen.

Avec quatre ballons volés en touche et autant de pénalités remportées sur mêlées fermées au cours de la première période, l'Aviron Bayonnais avait déjà la main-mise sur la partie. Deux premières pénalités réussies par Jacques-Louis Potgieter concrétisaient la supériorité numérique de Bayonnais, à 15 contre 14 après l'exclusion de Narjissi (1ere minute). Et si les Agenais se réveillaient grâce à un essai de Jean Monribot, sur le coup de renvoi Scott Spedding montait une chandelle, Sam Gerber récupérait le ballon dans les 30 mètres agenais, Guillaume Rouet au relais retrouvait Scott Spedding pour le premier essai de la rencontre. En suivant, les Agenais maladroits en attaque permettaient à Guillaume Rouet d'intercepter une passe de son vis-à-vis Alexi Bales pour inscrire le deuxième essai bayonnais. Comme Jacques-Louis Potgieter, dans un excellent jour (7/7 dans ses tentatives), réussit tout ce qu'il tente (4/4 à la pause), c'est avec 13 points d'avance (20-7) que les Ciel et Blanc rejoignent le vestiaire.

En deuxième mi-temps, face au vent, l'Aviron Bayonnais aura à contenir le sursaut lot-et-garonnais. Pendant plus de 20 minutes, la sortie sur carton jaune de Dwayne Haare conjuguée à l'entrée en jeu du banc agenais (et notamment de l'ouvreur Conrad Barnard) va remettre de l'ordre dans le jeu agenais. Plus entreprenants, plus adroits dans leur jeu, les joueurs du SUALG vont revenir à 20-20 à l'heure de jeu grâce à un essai de Rémi Vaquin et la précision au pied de l'ouvreur sud-africain. La fébrilité s'empare alors du camp bayonnais, d'autant que juste avant l'essai agenais, Guillaume Rouet s'est vu refuser à son tour un essai. Lentement mais sûrement, les partenaires de Mark Chisholm vont retrouver le fil de leur jeu. Jacques-Louis Potgieter d'une pénalité puis Scot Spedding qui signe là un doublé vont rapidement redonner 10 points d'avance au Ciel et Blanc. Pour s'assurer une deuxième victoire cette saison à l'extérieur largement méritée qui conforte quasi définitivement à 6 journées de la fin de la saison l'avenir de Bayonne en Top 14.