04/03/2013 - La gazette: les yeux rivés vers Agen

L'info. Avec six points de pris (un succès et un match nul) en deux confrontations face au biarrot, l'Aviron Bayonnais réalise d'un point de vue comptable ses deux meilleurs derbys depuis son retour dans l'élite en 2004. Avec désormais 37 points (7 succès, un match nul et 12 défaites), les Ciel et Blanc se rapprochent un peu plus de l'objectif du maintien. Pour mémoire, la saison passée à pareille époque, l'Aviron ne totalisait que 30 points (5 succès, 3 matches nuls et 12 défaites).

La statistique. Signe que ce derby basque n'a pas atteint des sommets, le temps de jeu effectif de la rencontre dépasse à peine les 26 minutes contre plus de 30 minutes pour un match normal de Top 14 (jusqu'à 40 pour une rencontre internationale). L'Aviron Bayonnais sort positif au niveau de la conquête avec deux touches perdues (une gagnée) et une mêlée perdue (3 gagnées). Enfin, les Ciel et Blanc ont été disciplinés avec seulement 8 pénalités concédées (11 côté biarrot).

La phrase. « La mêlée c'est la base de notre jeu. On est huit contre huit avec un arbitre au milieu. Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte, lorsqu'on rentre le premier on sera toujours le mieux placé. C'est un jeu entre nous, d'essayer d'anticiper ou pas. L'arbitre essaie de juger comme il peut, ça peut parfois vous être favorable et d'autre fois défavorables. C'est ainsi, c'est le rugby » Aretz Iguiniz, pilier de l'Aviron Bayonnais (dans Midi Olympique ce lundi)

L'infirmerie. Des « bobos » à soigner après ce derby (le nez pour David Roumieu, la tempe pour Dwayne Haare) mais pas de blessés majeurs. Le centre Thibault Lacroix, blessé à la cheville droite le week-end dernier à Toulouse, entame sa réathlétisation ce lundi. L'ouvreur Benjamin Boyet, touché aux ischios-jambiers en milieu de semaine dernière à l'entraînement, doit encore un peu patienter avant d'obtenir le feu vert de l'encadrement médical. Quant à Jean-Jo Marmouyet, opéré il y a deux semaines d'une hernie discale et dont la saison est à présent terminée, son évolution est jugée favorable par l'encadrement médical bayonnais.

Le prochain adversaire. C'est un match tout aussi important que le derby basque qui attend l'Aviron Bayonnais ce samedi à Agen face à un adversaire direct dans la lutte pour le maintien. Défaits malgré une excellente entame de match samedi à Bordeaux, les Lot-et-Garonnais sont redevenus relégables. Dans le bras de fer pour le maintien, ils ne voudront pas céder la moindre espace. D'autant plus que dans le même temps, les Bordelo-Bèglais se déplacent à Toulouse.

Le match. Agen (13e/27 pts)-Bayonne (11e/37 pts) samedi à 15 heures au stade Armandie. Arbitre : Jean-Luc Rebollal (Midi-Pyrénées). Match aller : 37-16 pour l'Aviron Bayonnais