10/02/2013 - Christian Lanta: "Continuer sur cette lancée"

Christian, quel sentiment prédomine au lendemain de ce 7e succès de la saison ?
Le temps a malheureusement gêné les deux équipes, c'est dommage aussi bien Perpignan que nous étions prêts à faire du beau rugby. Je suis assez content du contenu. Il fallait tenter, en même temps on savait aussi que le moindre ballon tombé pouvait nous coûter cher. C'est encore à vérifier mais je suis sûr que l'essai perpignanais est entaché d'un en-avant, en suivant on refuse à Dwayne Haare un essai qui semble y être. A la mi-temps on doit tourner à 20-3, ce n'est pas le même match. J'ai apprécié la domination des avants assez constante depuis plusieurs matches, en mêlée comme en touche nous avons été gavés de ballons.

"On ne sort pas de ces deux matches avec des doutes, on commence à connaître nos points forts"

Le soulagement doit être important après ces deux matches face à Castres (22-12) et Perpignan (13-10) qui constituaient un tournant dans la saison ?
J'en avais fait un tournant important c'est vrai, je suis satisfait de ces deux victoires logiques et construites. Nous sommes loin de la fin du championnat, tout le monde reste en course. J'ai conscience des qualités de cette équipe. Il reste ces difficultés dans la finition mais ces deux essais, l'un marqué l'autre refusé, nous pèsent. A 20-3, je me répète, mais le match est plié. Cela fait une 7e victoire, c'est 34 points, nous sommes sur la bonne voie, on ne sort pas de ce match avec des doutes. On sait ce qu'on a bossé, on commence à connaître nos points forts: les bases de notre jeu à commencer par la conquête sont excellentes. Hormis l'essai de Perpignan entaché d'une faute de main, Perpignan n'a aucune occasion, ça veut dire qu'en défense on n'est pas mal non plus. A nous d'être très sérieux et de continuer sur cette lancée.

Dans quelles conditions abordez-vous les deux déplacements à venir, au Racing-Metro et à Toulouse
On ne fera pas d'impasse. Il n'y a pas de blessés, les joueurs sont biens. Nous devons continuer à encourager l'enthousiasme collectif, les joueurs enchaînent, se replacent, le jeu est devenu collectif. Ils ont confiance dans ce que nous leur proposons y trouvent de l'efficacité, on sent une certaine solidité dans toutes les lignes et du plaisir dans l'équipe. On ne veut pas enrayer cette dynamique.