04/01/2013 - Julien Puricelli: "Construire la suite de la saison"

Désormais totalement rétabli de ses douleurs aux cervicales, le flanker Julien Puricelli voit dans cette rencontre face au Stade Français l'opportunité de bien préparer les deux réceptions à suivre de Castres puis Perpignan

Comment abordez-vous ce premier match de l'année 2013 ?
On a fait le "yo-yo" pendant le mois de décembre : Mont-de-Marsan à domicile puis Clermont à l'extérieur en suivant, c'est un peu difficile. Jusqu'à présent on était sur des résultats assez réguiliers, avec des points de bonus ramenés de nos déplacements. Là, c'est vrai que cette lourde défaite nous encombre. Jusqu'ici nous n'avons remporté qu'un seul match à l'extérieur cette saison, nous sommes loin d'être favoris : il faudra un gros mental pour s'accrocher. On joue contre une très bonne équipe, complète dans tous les secteurs du jeu et intraitable à Charléty.

Peut-on parler d'une rencontre charnière ?
Tous les matches sont charnières : si on gagne on se relance, si on perd on stagne. Je n'aime pas trop ce mot, c'est un match qui est important pour construire la suite de la saison avec notre calendrier en championnat assez compliqué notamment les réceptions de Castres (24 janvier) et Perpignan (8-9 février).

La lourde défaite de samedi à Clermont vous a-t-elle perturbée ?
Je n'y étais malheureusement pas, mais j'ai le sentiment d'avoir retrouvé les joueurs concentrés, prêts à rejouer samedi et surtout tourner la page. C'est une lourde défaite qui doit devenir un moteur pour avancer, s'entraîner plus fort. Il faut vite penser à autre chose, aux prochains matches, dès lundi les joueurs avaient basculé sur ce match à Paris.