Billetterie AB/BRIVE
 29/12/2012 - Marc Baget: "Se faire plaisir collectivement"

Auteur d'une entrée remarquée la semaine dernière face à Mont-de-Marsan avec notamment un essai à la clé, Marc Baget est titularisé dimanche au poste de troisième ligne centre face à Clermont. Une rencontre qu'il aborde sans pression particulière face à la meilleure équipe européenne du moment

Christian Lanta présente Clermont comme ce qu'il se fait de mieux en France à l'heure actuelle. Est-ce aussi votre avis ?
C'est même l'une des meilleures équipes au niveau européen. Quand on voit leur dernier match au Leinster et la manière dont ils dominent cette équipe sur ses terres à Dublin, en ce moment personne ne peut rivaliser avec Clermont. Ils maitrisent tout le jeu, toutes les phases, c'est une équipe très appliquée qui se connait sur le bout des doigts. On va se confronter à ce qui se fait de mieux en Europe.

En plus d'être au sommet, c'est une équipe qui n'a plus perdu à domicile depuis trois ans. A la veille de s'y présenter, c'est une statistique qui peut refroidir ou au contraire galvaniser l'adversaire ?
Elle ne nous refroidit pas, c'est un chiffre qui confirme la maitrise et la supériorité de cette équipe à domicile. D'ailleurs on parle souvent de cette invincibilité à domicile mais à l'extérieur les Clermontois ne perdent pas non plus beaucoup de matches… Nous nous y déplaçons sans pression. On doit continuer à mettre en place notre jeu, le faire progresser comme c'est le cas depuis quelques semaines.

De sorties en sorties, on sent ce jeu se mettre en place…
Les repères collectifs arrivent petit à petit, on est encore loin de la perfection, on a encore beaucoup de travail. Mais désormais on pense à la même chose au même moment et tous ensembles. C'est sans doute ce qui a changé et nous permet d'évoluer.

Vous étiez des deux derniers déplacements à Clermont quand à chaque fois l'Aviron y a ramené un point de bonus défensif. Quelle est la clé ?
Il n'y a pas de recette miracle, chaque match est différent, chaque saison est différente. On va rester concentré sur ce que nous avons travaillé cette semaine à l'entraînement, appliqué les consignes des entraîneurs. Il y a bien sûr le facteur envie qui au rugby est incontournable. A nous aussi de nous faire plaisir collectivement.