Billetterie AB/BRIVE
 16/11/2012 - "Une portion de bonheur pour les enfants"

A l'initiative de Bouygues Immobilier, une cinquantaine d'enfants en difficulté ou issus de milieu défavorisés viennent de vivre une matinée au sein de l'Aviron Bayonnais

Des souvenirs plein les yeux juste avant la fin des vacances de la Toussaint ! C'est ce moment de bonheur que viennent de vivre 50 enfants, invités d'honneur de l'Aviron Bayonnais et de son partenaire Bouygues Immobilier, dans le cadre d'un partenariat unique qui permet depuis deux saisons à trois associations d'assister à toutes les rencontres de l'Aviron Bayonnais au stade Jean-Dauger. « Nous avons voulu mettre de l'humain et du social dans notre partenariat, explique Laurent Vidal, le directeur de l'agence bayonnaise de Bouygues Immobilier. A chaque match, Bouygues Immobilier met 24 places en tribune à disposition du Secours Catholique, du foyer Atherbea  et de la Sauvegarde de l'Enfance. Et tous les samedis, ces responsables d'association viennent nous voir en nous disant ‘vous avez fait des heureux !'. C'est une petite portion de bonheur que nous apportons à un quotidien pas toujours évident ».

Après la visite du stade, l'entraînement des pros est expliqué par Xalbat Paulerena, le directeur du centre de formation

« Grâce à ce partenariat, renchérit Philippe Elizalde, le Président du Secours Catholique, les enfants ont l'impression de faire partie de la communauté rugby bayonnaise. On donne ainsi de la valeur à l'humain que sont les jeunes enfants. Enfin, et c'est peut-être le plus important, assister aux rencontres de l'Aviron est devenu un vecteur d'intégration dans les quartiers : aux yeux de leurs camarades, ils sont acceptés comme des supporters. Le Secours Catholique est totalement partenaire de la vie sociale bayonnaise. Et le rugby à Bayonne, c'est la vie sociale ».

Une partie des enfants posent avec les joueurs


Avec 160 places en foyer et plus de 1500 personnes accueillies chaque année, le foyer de vie Atherbea s'adresse davantage aux adultes en situation délicate. « Soyons sérieux : s'offrir une place de match au stade n'est pas un achat de première nécessité pour les personnes que nous accueillons avance Jean-Daniel Elicheiry, le directeur d'Aterbea. Sans ce partenariat, ils ne pourraient pas assister aux rencontres à Jean-Dauger. Nous permettons à des familles de venir encourager l'Aviron et de vivre comme tout le monde au milieu de tout le monde »

Mark Chisholm, en bon capitaine, a accueilli les responsables de Bouygues Immobilier