30/09/2012 - Mark Chisholm: "Faire preuve de force mentale"

A la veille de la manche aller du derby basque Biarritz-Bayonne, c'est un capitaine de l'Aviron Bayonnais très détendu qui impose son discours, principalement axé sur "la maîtrise de soi" pour la rencontre de ce dimanche à Aguilera
 

Mark, vous êtes arrivés à Bayonne il y a maintenant un an: que pensez-vous du derby basque ?
J'ai joué l'an dernier le match retour à Bayonne je me suis rendu compte à quel point c'était très important pour tous les joueurs. Le soutien des supporters avait été très fort. Nous avions fait un gros match. C'était génial de jouer. Le derby est un gros match pour l'équipe et pour la ville. Il n'y a pas seulement les joueurs qui parlent du derby, il y a aussi les supporters, les entraîneurs, tout le monde. Cette semaine, c'était difficile d'y échapper.

Est-ce que vous prenez ce derby comme une finale ?
(Il rigole) En ce moment, pour Bayonne, chaque match est une finale! C'est certainement un match sur lequel il y a une attente un peu plus forte. Le résultat viendra de lui-même si on arrive à mettre en place notre jeu comme on le fait à l'entraînement. En ce moment, on s'entraîne vraiment bien, mais en match, on n'y arrive pas. Une fois qu'on arrivera à jouer ensemble, les résultats parleront d'eux-mêmes.

Quel est le secret pour remporter ce genre de match ?
Il faut être en contrôle de soi. Si on est énervé, on ne peut pas être discipliné. La discipline n'a vraiment pas été bonne lors de nos derniers matchs. On prend trois points, trois points et encore trois points. A la fin, on perd les matchs.

"A la fin de la rencontre, il restera 19 journées. C'est une longue saison"

N'est-ce pas le plus difficile de rester lucide dans l'ambiance d'une telle rencontre ?
Oui, c'est dur de toujours se contrôler, mais il le faut. Il faut faire preuve de force mentale. Le public est fantastique, il pousse beaucoup derrière ses joueurs. Il y a des moments où tu es porté par ce public et tu oublies de rester dans les plans de jeu. J'ai parlé sur ce point au groupe et je vais continuer de le faire pour que ce soit bien compris. Nous devons nous contrôler pour gagner ce match.

Dans sa situation, l'Aviron a-t-il rien à perdre dans ce type de rencontres ?
Nous n'avons pas ce genre de discours en disant que nous n'avons rien à perdre. Nous avons beaucoup à perdre, principalement pour nous en tant qu'équipe. Si on peut gagner, ce serait super pour les supporters bayonnais, mais ce serait super aussi pour nous en tant qu'équipe. Mais à la fin de la rencontre, il restera 19 journées, c'est une longue saison.

Ce derby peut-il être le tournant de votre saison ?
Oui, mais seulement si on le gagne, c'est une rencontre sur laquelle on pourra construire. Ça peut être un signe pour nous. La performance qui nous permettrait de gagner ce match serait une grande performance. Si on sait que l'on peut le faire, il n'y aura plus de raisons qu'on ne puisse plus le faire semaine après semaine.